[Floride] Jour 12 : Au revoir la mer, retour sur terre – Partie 3

Nous ne nous éternisons pas à Frontierland et retournons sur Central Plaza nous placer pour le show « Celebrate the Season ». Le parc s’est miraculeusement vidé d’une grande partie de ses guests entre temps, et c’est un plaisir de circuler. On ne se bat pas pour trouver une bonne place, même s’il y a la crainte de revivre la mésaventure arrivée pour « Dream Along With Mickey ». Nous avons environ une quinzaine de minute à attendre.
Le temps s’est bien rafraichi et je commence à grelotter, sérieusement. Alors que je décide de chercher mon pull dans mon sac, Mickaël me dit qu’une notif de l’Express vient de dire qu’il y avait eu des coups de feu au Stade de France. Je n’y fais pas vraiment attention, pensant à un simple fait divers. J’étais loin, mais alors très loin de m’imaginer ce qu’il se passait en vrai de l’autre côté de l’atlantique.

Pour patienter, je décide d’aller faire un tour sur Facebook, et je constate que j’ai une grosse flopée de notification me disant que certains de mes amis sont en sécurité. Je ne comprends pas plus ce qu’il se passe, et je vais donc sur Twitter. Et là, c’est le drame. Je tombe de haut en découvrant cette attaque terroriste multiple qui est en train d’avoir lieu à Paris. Je lis les messages paniqués, les messages de recherches, et en même temps, les notifications arrivent disant que le Bataclan est attaqué.

Me voici donc, en plein choc, au milieu de Central Plaza. J’ai eu l’impression que le temps s’était arrêté, qu’une partie de moi s’était éteinte… et je me suis mise à pleurer. J’ai pleuré longtemps, et énormément, à tel point que j’ai senti pleins de regards interloqués sur moi.
En réflexe, la première personne pour laquelle je me suis inquiétée, c’est mon frère. Il a l’habitude de partir à Paris sans crier gare ni prévenir, et j’ai vraiment flippé. Je lui ai envoyé un message sur Facebook, et même s’il m’a répondu que quelques minutes plus tard, elles m’ont paru une éternité. Cette réponse aura au moins eu le mérite de m’apaiser un peu.

Puis, j’ai checké plus en détails Facebook, j’ai vu que tous mes amis, absolument tous, avaient spécifiés être en sécurité et sain et saufs. Ouf de soulagement. Et pour autant, tu ressens quand même cette douleur, cette blessure au cœur. Tu as juste envie de hurler.

J’essayais également de mon côté de voir si tout se passait bien, surtout pour mon meilleur ami qui peut souvent être à Paris aussi. Mais en voyant les notifications s’enchainer, les Safety Check de Facebook, et les messages sur Twitter, j’avais plus trop le cœur à ce qui se passait dans le parc aussi… 

Et puis, je me suis dit que je devais essayer de passer outre, de profiter de la soirée. J’ai éteint mon téléphone, et j’ai regardé le château. Il s’est éteint en même temps, et le show a commencé.

En toute honnêteté, je n’ai pas pu suivre ce spectacle. Je ne m’en souviens pas du tout. Tout ce dont je me rappelle, c’est que j’ai pleuré, pas d’émotions mais de colère, pas de joie mais de tristesse. Je n’ai pas réussi à me replonger dans la magie instantanément. A cet instant précis, je pensais plus à ce qu’il se passait en France qu’à ce qu’il y avait sous nos yeux.

Et de ce fait, j’ai trouvé le spectacle incroyablement long. Aujourd’hui quand je revois la vidéo que nous avons prise, je me demande encore si j’ai vraiment vu ce spectacle, et je regrette un peu, parce qu’au final, il est bien sympa en fait.

Je ne me souviens plus du spectacle non plus, et je n’ai pas encore re-regardé la vidéo, je serai incapable de dire qui est dedans…
D’après le peu de souvenir que j’ai, il me semble que j’avais pas le cœur à filmer, mais que c’est Elia qui a pris la caméra au dernier moment pour le faire. C’est dire le peu de souvenirs que j’ai… 

C’est le pas ralenti après ce spectacle, que nous décidons d’aller nous mettre à nouveau à Frontierland en attendant le début de la parade.

Qu’il est difficile de rester dans la magie lorsqu’on sait que des choses terribles sont en train de se passer chez soi. Et comme si cela ne suffisait pas, voilà que ma jambe commence sérieusement à me faire souffrir. Rester debout pendant tout le spectacle que nous venons de regarder, en plus du temps d’attente juste avant, n’a pas forcément fait du bien.
Il est important pour moi de pouvoir m’asseoir rapidement, sinon la soirée sera compromise.Il y a déjà pas mal de monde positionnés en attendant le début de la « Once Upon a Christmas Parade ». Il faut dire que l’endroit que nous choisissons n’est pas anodin. Etant au début de la trajectoire, cela permet de ne pas attendre trop longtemps et de pouvoir ensuite progresser ailleurs dès la fin de la parade. Alors évidemment, en étant à Frontierland, on ne bénéficie pas de la neige qui tombe sur Main Street, mais ça reste quand même un bon compromis. Nous trouvons quand même assez rapidement des places juste devant le Liberty Tree Tavern, où je peux m’installer sur les marches. Il y a une famille avec des enfants assis juste devant la corde devant nous, et j’avoue un peu craindre qu’au début de la parade, je ne vois plus grand chose lorsqu’ils se lèveront (parce que oui, je suis persuadée qu’ils se lèveront).

Une seule règle pendant les parades : s’il y a des enfants assis, ils vont forcément se relever, voir se mettre sur les épaules de leurs parents :p 

On n’attendra pas longtemps avant d’entendre les premières notes de la musique, et que le début de la parade apparaisse devant nous. Une très belle parade, aux sonorités très douce, qui sent bon comme il se doit Noël.

La voir à ce moment-là, aura réussi à me replonger dans la soirée. C’est une parade que je rêvais de voir, même si ce n’est pas forcément celle qui remporte le plus de suffrage auprès des fans. Voir tous ces chars, et notamment l’immense char « princesses » que nous avions vu en backstage une semaine plus tôt, m’a rempli de bonheur, et lorsque j’ai vu l’escadron des soldats de bois, j’ai eu littéralement des frissons. Mon seul petit reproche serait que la parade est un poil longue.

Pareil pour moi : la parade est très belle, mais suuuuuuuper longue. Ca a pas l’air, mais ça l’est quand on doit rester debout sur place pendant tout ce temps. 

Retour sur Central Plaza après la parade. Nous décidons d’aller nous poser dans une des zone FastPass pour attendre « Holiday Wishes : Celebrate the Spirit of the Season ». Pendant les soirées spéciales, aucun FastPass n’est délivrés, ce qui permet à tout un chacun d’accéder librement à cette zone. C’est hyper agréable, car nous ne sommes vraiment pas nombreux. Tout le monde s’assied sur l’herbe et attend tranquillement que le show commence. Nous résistons un maximum à l’envie d’aller trainer sur les réseaux sociaux pour ne pas de nouveau sombrer dans la tristesse.

A ce moment, la chose qui m’a le plus aidé a été de me remémorer la soirée de la veille et de commencer à rentrer tout doucement dans le moule de la bride to be.
J’en ai également profiter pour regarder les previews de nos photos que Sivan avait mise sur son blog, en attendant de pouvoir voir la totalité. Tant de bonheur n’a pu que me redonner le sourire jusqu’au moment où la voix de Jiminy a retenti pour nous annoncer le prochain début du feux d’artifice (avec un peu de retard certes).

Le château s’éteint, la musique commence et là… un pur quart d’heure de magie se déroulera sous mes yeux. Autant j’ai trouvé Wishes banal, autant Holiday Wishes m’a laissé sans voix. J’y ai versé des larmes, mais cette fois des larmes d’émotions. J’ai laissé échapper un « waaaah » d’ébahissement, et j’ai applaudi à la fin. Le summum, c’est qu’on était tellement bien installés qu’on pouvait filmer, photographier et regarder le spectacle en même temps sans aucun problème.
Je ne pourrai pas décrire toutes les émotions ressenties, mais c’est clairement le meilleur moment que j’ai passé dans Magic Kingdom de tout le séjour, et sans conteste le spectacle que j’ai préféré de tout notre séjour à Disney World. Non mais vraiment, comment on pourrait ne pas adorer ce finish, avec cette explosion à 180° ?
Je ne rêve plus que de refaire une soirée pour pouvoir revoir ce feu (mais ça attendra une petite décennie je pense 🙂 ). Et quand je regarde la vidéo que nous avons prise, j’ai toutes ces émotions qui reviennent, un sourire instantané et ces papillons dans le ventre.

Ce n’est pas le spectacle que j’ai le plus apprécié, mais c’est vraiment un feu d’artifice magnifique. Quand on voit les feux partir de tous les lands en même temps, c’est magique, et c’est du jamais vu pour ma part.
Et le must pour en profiter : on a pu rester assis dans la zone, personne ne s’est levé, tout le monde à voulu profiter du moment assis. Et rien que pour ça, c’est franchement génial. 

C’est sûr, la magie avait de nouveau opéré après ça, et j’étais juste surexcitée après ça de continuer notre découverte des happenings de la soirée.

C’est vers Tomorrowland que nous nous tournons pour découvrir notre 4ème spectacle du soir : « A Totally Tomorrowland Christmas Show ». Nous arrivons avec quelques minutes de retard puisque le show commençait à 21h45 et nous sommes arrivés à 53, mais cela ne nous empêchera pas de trouver une place pour avoir une bonne vue et apprécier tout le reste du spectacle. J’ai beaucoup aimé ce mini show. Ça paie pas de mine, mais il est bien sympathique.

C’est un petit show où vous aurez l’occasion de voir Buzz, Bob, et Stitch. Etonnant dans Tomorrowland hein ? :p

On continue notre ronde, en marquant l’arrêt à « Starlight Café » où Phinéas et Ferb font le show avec les guests en dansant. Moment super sympa également.

Nous empruntons ensuite le passage vers New Fantasyland, et tombons nez à nez avec la photolocation de Mérida. C’est très tentant, mais la file est fermée, et juste après, l’écossaise part justement en pause et ne sera pas de retour avant une bonne demi-heure, donc nous passons notre tour. La photo avec Mérida attendra.
On profite de cette atmosphère paisible qui règne tout en avançant vers Fantasyland. Nous finissons par arriver au niveau des 7 nains. La file n’est pas insurmontable, mais va savoir pourquoi, ce soir, je n’ai pas du tout envie de poser avec les personnages. Nous passerons donc sans vraiment nous arrêter devant eux, ainsi que devant les couples princiers (bon j’avoue, il y aurait eu Ariel et Eric, je me serai arrêtée :p ).

Un peu plus loin, nous tomberons encore sur une photolocation, celle de Peter pan et Wendy.

Mais pareil, nous ne marquons pas l’arrêt et choisissons plutôt de faire une attraction.

Nous sommes en face de Small World et l’attraction n’affiche que 5 minutes d’attente. Puisque nous avons vu tous les shows que nous voulions voir, nous décidons d’aller découvrir la version Floridienne de cette attraction.

Alors… Je ne sais même pas quoi dire, tellement j’ai peu de souvenir. L’attraction est très longue et pas franchement passionnante. Je la trouve un poil en dessous de notre version parisienne, surtout sur la scène finale qui ne fournit pas cet effet « Waouh » quand on y arrive.

Heureusement qu’il n’y avait pas du tout d’attente parce qu’à mes yeux, elle ne vaut pas qu’on s’y attarde.

J’ai trouvé ça plutôt impressionnant de découvrir qu’il y avait autant de hauteur sous plafond après une si petite entrée pour la file d’attente, mais sinon pour le reste, j’ai pas spécialement accroché… C’est joli, mais je ne trouve pas ça aussi « enchanteur » que la version de Paris, du coup, j’ai pas grands souvenirs non plus de l’attraction :/ 

Ressortant, nous décidons d’aller découvrir la zone « Raiponce », qui est totalement déserte également. C’est chouette les soirées spéciales, ça permet de profiter sans se marcher dessus.
Je l’ai déjà dit, mais Raiponce, c’est mon Disney préféré et je ne m’en lasse pas. Alors cette zone, j’avais hâte et surtout envie de la découvrir tranquillement sans me presser. Et même si elle est réduite, c’est quand même un pur bonheur pour moi, surtout qu’il fait nuit et que les lanternes sont allumées.

J’ai particulièrement aimé toutes les affiches de recherches qui ont été « mises à jour ».

Cette zone est bourrée de références et de petites choses à voir. La seule petite tristesse, c’est que c’est simplement une zone repos + toilettes x)
Mis à part ça, la zone est très belle, et j’ai beaucoup aimé trouver les affiches sur les murs. D’ailleurs, vous pourrez aussi vous amuser à essayer de trouver les Pascals qui sont cachés à travers New Fantasyland 🙂

Nous passerons un bon quart d’heure avant de décider de remonter vers le château tranquillement. Nous retomberons d’ailleurs sur la parade qui sort pour la seconde fois. Nous la suivrons sur Central Plaza avant de décider de couper par Casey Corner et Emporium. Ce sera juste le temps que je remarque la neige qui tombe sur Main Street et que je décide de ressortir quelques minutes pour prendre une nouvelle dose de magie.

Le temps que la parade finisse son tour, nous nous promenons dans Emporium, sans toutefois succomber à la tentation d’acheter quoique ce soit.

Nous ressortons en face de la boutique où l’on peut récupérer les cartes Sorcerers, mais nous sommes à nouveau bloqués par la parade (non, quand je dis qu’elle est super longue, ce n‘est pas une blague).

Vu qu’on ne peut pas sortir, Mickaël en profite pour aller chercher sa carte spéciale Noël pendant que je regarde les soldats de bois marcher inlassablement devant le Père Noël jusqu’à rentrer dans les backstages.

Voici la carte spéciale Noël que j’ai réussi à avoir cette soirée là 🙂
Et comme apparemment ils n’avaient pas réussi à écouler tous les stocks pour les cartes des soirées Halloween, j’ai également eu le droit à celle là ! Et à vrai dire, tant mieux, parce que je la trouve largement plus belle que celle de Noël x)

Il est 23h15, ayant fait le tour, nous décidons de mettre un terme à notre soirée, mais non sans avoir fait une dernière photo devant le château illuminé. Manque de bol pour nous, quand le photographe déclenche, le château s’éteint en même temps car le show devant le château allait commencer.

Un dernier coup d’œil au sapin et aux décos, et il est temps pour nous de quitter Magic Kingdom, car la journée fut bien longue et éprouvante.

Je suis assez fière de moi à ce moment-là, car je ne pensais vraiment pas tenir toute la soirée compte tenue de mon état de santé, de ma forme physique diminuée, et de mon moral affecté. Finalement, même si je me sens vraiment exténuée, je suis très contente puisque j’ai réussi à profiter pleinement de la soirée. Nous n’avons pris aucun cookie et aucun chocolat chaud (et en même temps comme j’aime pas le chocolat je m’en plains pas vraiment) mais ça n’enlève rien à l’expérience.

En même temps, pour le chocolat chaud, ça a beau être la période de Noël, ça reste la Floride x) Il fait un petit peu frais en cette saison, mais c’est pas forcément ce dont on a le plus envie là-bas.
Et oui, je ne pensais pas non plus qu’on tiendrait aussi longtemps sur place vu l’état d’Elia sur le moment. Avec la fatigue, je ne sais pas encore comment on a fait. 

Quand nous quittons le parc, il est 23h30. Nous choisissons d’aller à l’arrêt de bus pour rejoindre TTC, mais ce dernier n’arrivera jamais. Direction donc le monorail qui sera blindé, bien évidemment. Petit calvaire de fin de soirée, mais nous parvenons à retrouver la voiture au bout de 25 minutes.

Quand on dis que Magic Kingdom est compliqué d’accès, c’est pas une blague, il faut vraiment autant de temps juste pour arriver au parking par grande affluence…
Si vous privilégiez Magic Kingdom pour un de vos séjours, prenez un hôtel dans la zone. Vous aurez pleins de moyens de transports comme ça, et ça vous facilitera la vie. 

Le trajet jusqu’au Port Orléans sera une routine, et ce sera un retour sans émotions, rattrapés que nous sommes par l’actualité en France.

Nous regagnons notre chambre abandonnée 5 jours plus tôt. Elle est intacte, et on sait que le ménage a quand même été fait tous les jours lorsqu’on voit la quantité de serviette et de gel douche qui nous attendent dans la salle de bain.

J’arrive toujours pas à comprendre pourquoi ils ont continués à mettre des serviettes tous les jours sans prendre les anciennes… 

Nous ne prendrons pas la peine de défaire nos valises, c’est notre dernière nuit au Port Orléans. Vu l’heure, je suis bien contente d’avoir anticipé ce changement de Resort avant la DCL et donc c’est rapidement que nous nous mettons au lit. Demain, direction le Resort de mes rêves.

Bilan de la journée :

  • Elia : 25 563 pas (17,31 km)
  • Mickaël : 18 622 pas (12,83 km)

Laisser un commentaire