[Floride] Jour 13 : De la Nouvelle-Orléans au charme victorien – Partie 3

On tournera un peu avant de trouver où se garer. On hésitera entre rentrer au Grand Floridian et prendre le monorail ou y aller directement. Finalement, on ne s’est pas trop pris la tête et on est parti direct au Polynesian.

La question se posait surtout si j’avais envie de boire de l’alcool au repas en fait :p

A l’entrée, nous recevons cette fois-ci un collier de fleurs chacun par une CM qui remarque nos badges et en profite pour nous dire qu’elle les trouve vraiment très chouette et qu’on forme un joli couple. Mickaël une fois de plus est sous le charme de cet hôtel, qui, après notre croisière, me fais également de l’œil désormais, je dois bien me l’avouer.

Je ne sais pas pourquoi, mais je trouve cet hôtel super beau. Tout est dépaysant, on a l’impression d’être complètement autre part 🙂

Sans vraiment trop tarder, nous nous rendons à l’étage… où la réalité nous rattrape rapidement. En effet, un écran géant affiche une chaine d’information, et bien évidemment, l’actualité du moment, c’est les attentats de Paris. Je ne peux m’empêcher d’avoir cette boule au ventre qui revient en apercevant pour la première fois des images du chaos qui s’est abattu sur la France.

Et pour moi, ce ne sera pas vraiment un bon moment. Je venais tout juste de recevoir un message d’un ami que j’ai connu sur un forum. Il me demandait si j’allais bien, et si je me souvenais d’une certaine personne du même forum. C’était en fait pour me prévenir que cette personne faisait partie des victimes étant dans le Bataclan.
A partir de cet instant, j’ai un peu les idées vagues et j’ai du mal à m’en remettre. Ce n’est pas une personne que j’ai connu personnellement dans la « vraie » vie, mais j’avais souvenir que c’était un mec sympa, toujours prêt à aider les autres inscrits. Mais même avec ça, j’arrive pas à penser à autre chose. Et le fait d’attendre à côté de la TV avec les infos, ça aide pas vraiment… 

Pour ne pas nous laisser submerger, nous allons directement nous enregistrer au comptoir pour le Ohana. Nous sommes en avance, c’est assez rare pour le spécifier. Je donne notre nom au CM, mais celui-ci ne nous retrouve pas dans le fichier. Ahem… Moment gênant pour lui. Il me demande si j’ai bien la confirmation, je la lui montre sur mon téléphone. Comme il ne trouve toujours pas sur ordinateur, il décide de regarder sur sa fiche papier, et là, magie, il nous trouve. Il s’excuse, et nous remet le fameux bipeur, en nous proposant d’aller nous installer tranquillement au bar.

Au bar ? Le bar juste à côté de la télé ? Pas sûr que ce soit une très bonne idée. Je m’y rends quand même dans l’optique d’acheter un Lapu Lapu. Il y a un peu d’attente, et le serveur me propose de me l’amener directement à table. Je ne suis pas pressée donc je lui dis que je peux attendre, sauf qu’au moment de payer, mon MagicBand ne passe pas, et évidemment, je suis sortie de la voiture sans espèce. Voilà donc Mickaël qui est missionné pour faire un aller-retour express au parking pour prendre mon portefeuille.
Ça lui prendra une petite quinzaine de minutes pendant laquelle je pourrai entendre un peu toutes sortes de discussions sur les attentats. Il reviendra pile quand le bipeur se mettra à vibrer. Pour ne pas perdre de temps, je lui dis d’aller s’installer à table pendant que je paie notre cocktail.

Ensuite, c’est mission « trouver Mickael ». Mon homme m’a envoyé un message pour me dire où il avait été placé, mais avec mon grand sens de l’orientation, je divague un peu comme une âme en peine en essayant de le trouver du regard. Un premier CM vient me voir, en me demandant si je cherche quelqu’un, je lui explique, il regarde sur sa tablette où il est, et une fois de plus il ne nous trouve pas sur son plan de table. Il me demande alors si je suis sûre que mon homme est dans ce restaurant. Je commence alors à perdre légèrement patience. Heureusement, un autre CM arrive, remarque mon badge, et me dit qu’il a vu un homme avec le même mais en version « Flynn ». Alléluia ! Il me conduit à la table où je retrouve mon homme qui me lance un « ben alors ? t’étais où ? »

Et c’est qu’aujourd’hui que j’apprends ce qui s’est passé entre deux, j’étais même pas au courant de l’histoire du plan et des badges x) 

Nous voici donc prêt à découvrir ce restaurant dont on fait tant d’éloges, en espérant ne pas vivre la même déconvenue que la veille au Be Our Guest.

La CM qui se présente à nous est tout sourire, et nous explique le fonctionnement plutôt simple du restaurant. Son amicalité me fait plaisir, et j’ai hâte que le repas commence.
En attendant le début du repas avec la salade, nous dégustons à 2 notre Lapu Lapu. Le cocktail est très bon, dosé en rhum juste comme il faut.

Du rhum non alcoolisé bien entendu… J’aurai pas osé conduire du Polynesian au Grand Floridian aux US après avoir bu quelques gorgées, bien entendu :p

Lorsque la salade arrive, nous la trouvons déjà pas mal copieuse. Et en plus, le pain vient se rajouter.

Puis, on nous apporte un gros plat de nouilles, et enfin c’est le moment de la viande, avec la serviette pour s’essuyer les doigts. D’abord le poulet accompagné de ravioles, puis les brochettes, et ensuite les fruits de mer que nous déclinerons (à contre cœur pour moi). C’est extrêmement copieux, et très bon. Les serveurs passent souvent nous voir pour savoir si ça va, si on veut encore quelque chose. Nous reprendrons du poulet, mais nous n’abuserons pas trop, préférant garder de la place pour le dessert.

J’avais déjà bien entamé la place avec la salade, mais quand j’ai vu que les brochettes de viandes s’enchainaient à un rythme où j’en avais même pas mangé une et y’en avait déjà 2 nouvelles dans l’assiette, c’était un peu violent x)
Franchement, c’était super bon, mais avec mon appétit, j’ai pas réussi à tenir la cadence des brochettes.

Le dessert sera d’ailleurs également très bon, et très copieux également.

J’ai aimé non seulement le repas, mais aussi l’ambiance du restaurant. L’animatrice a fait un jeu avec les enfants, ainsi qu’une petite procession, j’ai trouvé ça très sympathique. Ce n’était pas excessivement bruyant, même si nous étions à côté d’une grande table familiale qui fêtait un anniversaire.
On a très bien mangé et parfaitement profité, mais je pense que le fait que nous n’ayons rien avalé depuis le petit déjeuner a beaucoup aidé. On le refera sans hésiter une prochaine fois.

Le dessert à la fin, ça t’achève… Mais c’est tellement bon ! 😀
Aucune hésitation pour moi aussi, l’animation, les décors, le repas, tout est génial. Si on y retourne, c’est un Must Do ! 

Nous sommes restés une petite heure à table avant de repartir vers le Grand Floridian.
Cela me donne l’occasion de montrer un peu plus en détails la voiture de notre fin de séjour.

Elle est tellement belle cette voiture, je la veux <3 

De retour dans notre hôtel (après 3 longues minutes de conduite), nous nous garons devant un pick up qui s’en va. Rien de surprenant. Sauf que ce pick up tracte derrière lui un bateau xD. Ce n’est pas vraiment une scène que je m’attendais à voir.

Nous profitons tranquillement de la soirée pour découvrir notre nouveau resort de nuit. Nous sommes accueillis par une douce musique dans le hall. Un pianiste est en train de jouer, pour le plus grand plaisir de tout le monde.

Nous nous rendons dans un premier temps à l’étage, afin d’acheter des snacks dans une des boutiques.

En effet, notre Dining Plan se termine, et il nous reste une quantité astronomique de crédit comptoir et de crédits snacks. Forcément, puisqu’on n’a pas l’habitude de manger le midi, et qu’en plus nous sommes partis en croisière, tout cela s’est accumulé. J’opte donc pour l’achat de friandises. Je pense que la caissière m’a un peu haï, puisqu’à chaque fois que je revenais avec des bonbons, je n’atteignais en fait jamais la totalité de l’équivalent en crédits. J’ai dû faire au moins 4 aller-retours ; et je peux vous dire qu’à 11 mois du retour, il nous en reste encore une très grande quantité.

Mais genre VRAIMENT BEAUCOUP. Je sais pas quand est-ce qu’on va finir tout ça.
En attendant, je restais à la caisse pour parler avec la caissière. On a donc appris qu’elle avait déjà fait pire avec un guest qui n’avait pas utilisé un seul crédit comptoir/snack de son long séjour, et donc qu’il est reparti avec 2 grands sacs et quasiment le stock en bonbons du magasin x)
Puis ça a encore été le moment « sorry » par rapport aux évènements en France, en nous demandant si ça allait pour notre famille… 

Nous partons ensuite à la boutique du bas pour acheter des timbres pour nos cartes postales, et ensuite nous nous attardons à la découverte de la maison en pain d’épice qui est IMMENSE. C’est impressionnant de voir un tel travail avec tant de détails minutieux.

On peut trouver la recette du pain d’épice devant, si jamais certains ont envie d’essayer.

Il y avait également un œuf entier peint en chocolat (pour les amateurs).

Juste avant de quitter le bâtiment central, je remarque cette fresque qui me fera sourire devant le pittoresque de la scène.

Retour dans nos quartiers à 21h30.

Lorsqu’on rentre dans notre chambre, la lumière des tables de chevets a été allumée, la télé est allumée pour afficher les infos de demain pour les parcs, les lits sont ouverts avec des chocolats offerts, on est chouchoutés. C’est toujours quelque chose que j’apprécie quand je rentre à l’hôtel à Disneyland Paris, alors forcément, retrouver ce service au Grand Floridian ne peut que me faire plaisir.

Je propose à Mickaël de redescendre pour aller à la piscine, mais un pied sur le balcon nous fera vite oublier cette idée. Il fait un vent bien frais. A l’inverse, on décide de se poser tranquillement et de regarde Wishes. Car oui, c’est ça le grand plus d’être orienté vers MK. Même si on ne voit pas le château, on peut voir le feu d’artifice, et on entend même la musique, puisqu’elle est jouée en même temps sur la plage du resort qui n’est pas si loin que ça de notre chambre.

Petit moment tranquille, allongés dans les chaises du balcon 🙂
Franchement, on était plutôt pas mal là. 

Et c’est après ce dernier moment de détente que nous décidons d’aller nous coucher, après une bonne douche chaude et avoir rangé toutes nos sucreries.

Demain, nous retournons à… Magic Kingdom. (Et ouais, encore !)

Bilan de la journée :

  • Elia : 16148 pas (10,93km)
  • Mickaël : 13605 pas (9,37km) Presque…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *