[Floride] Jour 14 : Une dernière touche du royaume magique – Partie 1

Dimanche 15 Novembre 2015. Il est 8h30 lorsque je me réveille après une bonne nuit plus que reposante. Il faut dire que le confort de la literie du Grand Floridian est sublime et nous a permis de dormir comme des bébés. Nous nous préparons, et prenons notre petit déjeuner dans notre chambre grâce au kit présent sur la table : un café pour Mickaël, un thé pour moi.

Moi perso, j’ai même pas vu la nuit passer… Comme quand on ferme les yeux, et on les ré-ouvrent, c’est déjà le matin :p

Je ne déroge pas à ma tradition, et avant de quitter notre chambre, je laisse ma petite enveloppe de tips sur la table.

Lorsque nous sortons, il est déjà 10h et nous décidons d’opter pour le monorail pour nous rendre à Magic Kingdom aujourd’hui. En à peine une vingtaine de minutes, nous sommes déjà aux portes du parc, sans prise de tête pour se garer.

Et au moins avec le monorail, on est vraiment à 2 minutes à pieds des contrôles du parc, pas besoin de marcher 10km :p

Comme toujours, je suis contente de retrouver ce parc avec son animation et ses chants de Noël. Aujourd’hui, notre objectif n’est pas de faire une dernière course aux attractions, mais de faire un mix entre rencontre personnage et attraction.
Nous commençons notre visite du jour par la récupération d’un paquet de carte Sorcerers pour Mickaël.


On change pas les bonnes habitudes 😀

Puis nous partons pour notre première rencontre du jour. J’aimerais énormément rencontrer Tiana, que je n’ai eu l’occasion de croiser en meet’n’greet qu’une fois à Disneyland Paris, le jour des 20 ans du parc. Nous regardons sur le plan de l’application où se trouve sa photolocation et nous nous y rendons. Je trouve bizarre en arrivant de ne voir aucune file d’attente et trouve cela suspect. On va à la rencontre d’un CM qui nous dit que oui, c’est bien là, la rencontre avec la princesse Tiana.
Je n’ai guère confiance, mais nous optons quand même pour nous installer sur un banc à proximité, en attendant qu’elle arrive. 10 minutes passent, puis 15, puis 20, toujours pas de Tiana en vue, et encore moins de guests.
Nous repartons vers un autre CM pour reposer la même question, et s’entendre dire que Tiana se trouve à sa photolocation, à côté du « Hall of Presidents ». Ah…

C’est d’autant plus ballot quand on connaît la distance entre le gazébo et le vrai emplacement de Tiana…

Je ne sais pas si je dois m’énerver contre l’application qui nous a induite en erreur, contre le premier CM qui n’a pas été plus efficace, ou contre moi qui n’ai pas eu le réflexe de revérifier que nous ne nous étions pas planté. Quoiqu’il en soit, nous nous rendons à la bonne photolocation où dès l’entrée, on sent qu’elle est faite justement pour la princesse de la Nouvelle-Orléans. La décoration est très belle, avec plusieurs cadres photos représentants les différents personnages du film.

Effectivement, si on mettait les yeux un peu partout, on pouvait trouver énormément de références à la Princesse et la Grenouille.

Il n’y a pas beaucoup de monde devant nous, par contre, la file se rallonge vite après notre arrivée. Nous sommes arrivés au bon moment.

Tiana fait partie de mes princesses préférées, d’une part parce que son état d’esprit me correspond assez, et également, je ne m’en cache pas, parce que c’est l’unique princesse Black. On pourra dire ce qu’on veut, mais pouvoir s’identifier par la couleur de peau à une princesse Disney, ça fait plaisir.

La rencontre avec Tiana sera cordiale et très sympathique. Elle nous demandera si on passe un bon séjour. Je lui dis que j’ai gouté les beignets du Port Orléans, ce à quoi elle me répondra qu’ils devaient être bons, mais certainement pas autant que les siens. J’ai beaucoup aimé cette répartie. Elle prendra la dernière page de mon carnet d’autographes qui est désormais bien rempli.

Nous ressortons de cette rencontre juste dans les temps pour notre premier FastPass du jour pour les 7 nains.

Ça sera la 2ème fois que nous la ferons. Pour ne pas réitérer l’expérience en demi-teinte de la dernière fois, Mickaël me laisse m’installer à droite afin que ma jambe ne bute pas contre le wagon à chaque virage. Et effectivement, ça fait toute la différence. Cette fois-ci, j’apprécie à 100% l’attraction et j’en ressors plus que ravie.

Je suis en mode papa, c’est moi qui conduit 😀
Et voilà la vidéo qu’on a obtenu, comme la dernière fois.

Nous profitons de la présence d’une boutique au niveau de la sortie pour m’acheter un nouveau carnet d’autographes pour la fin du séjour. Nous restons dans New Fantasyland, et décidons d’aller vers « Enchanted Tales with Belle ». Comme il y a la queue, je demande un accès facilité qui me sera accordé pour un retour une vingtaine de minutes plus tard. Ça nous laissera juste le temps d’aller en face rencontrer Marraine la bonne fée qui sera adorable et nous souhaitera plein de bonheur en apprenant nos fiançailles.

De retour à « Enchanted Tales with Belle ». Nous entrons par la file FastPass. Ce n’est pas vraiment une attraction qui m’attirait, mais je suis assez agréablement surprise par la décoration.

C’est très enfantin, mais sympathique, et le fait de pouvoir apercevoir Belle dans sa robe de bal est un vrai plus. Je pense que c’est une attraction à faire absolument si on a un enfant fan de la Belle et la Bête.

Pareil pour moi : la déco était très belle, mais l’attraction a déjà beaucoup moins d’intérêt si on a pas d’enfants. Toute l’attraction est basée sur l’interaction avec les enfants, c’est eux qui font le spectacle. Donc si vous n’avez pas d’enfant, c’est sympa à voir une fois, mais vous n’aurez pas besoin d’y retourner après :p

Quand on ressort, j’ai en tête de continuer dans le registre Belle et la Bête en allant rencontrer notre macho préféré : Gaston.

Je l’ai souvent dis, mais je need cette statue chez moi.

Ça tombe bien, sur le planning il est marqué qu’il est à sa photolocation entre 12h et 12h30, et il est 12h00. Lorsque nous arrivons au niveau de la taverne, c’est une déception qui nous attend. En effet, même s’il n’est que 12h10, la file d’attente est déjà fermée. La CM nous invite à venir pour le prochain créneau qui est à 12h50. On a donc 40 longues minutes à perdre sans trop savoir que faire.

Qu’à cela ne tienne, nous choisissons de profiter de ce creux pour aller rencontrer une autre de mes princesses favorites : la belle Mérida. Et sur le chemin, je ne boude pas mon plaisir d’admirer encore une fois toute la thématisation sur la petite sirène.

Du côté de l’écossaise, il y a du monde, et le CM présent au début de la file nous dit de compter entre 20 et 30 minutes de queue. Pas de soucis, on s’installe dans la queue. Je ne me sens pas au meilleur de moi-même et je commence à avoir un peu faim. Il est vrai qu’hormis le thé du matin, nous restions à jeun. Mickaël décide alors de s’éclipser quelques secondes pour aller m’acheter en surprise un petit remontant : du pop-corn. Je ne me doutais pas une seconde que c’était ce qu’il était parti cherché, et j’ai été très heureuse de pouvoir en avoir. Ça m’a vraiment remonté le moral (oui je sais, il m’en faut peu parfois).

Je voyais qu’elle commençait à fatiguer, et c’est vrai qu’on avait pas mangé, donc c’était le bon moment pour un petit remontant surprise 🙂
Je suis donc parti en disant que j’avais un truc que je voulais aller voir et que je revenais, puis je suis parti en direction du land Dumbo où j’avais aperçu un stand de pop-corn la dernière fois. J’essaie de me dépêcher, mais là, c’est le problème inattendu. Après plusieurs tentatives, mon Magic Band ne passe pas pour le paiement. Du coup, pas le choix, je sors ma carte bancaire perso, conscient des frais supplémentaires que ça allait me faire. Mais qu’est ce qu’on ferait pas pour voir le sourire de sa chérie en faisant une surprise :p

J’ai adoré la photolocation de Mérida, elle est super chouette. Mention spécial à la CM qui fait tirer à l’arc les enfants sur une cible.

La rencontre avec Mérida m’a un peu moins emballé. Peut-être que j’étais trop impatiente et que j’en attendais trop, mais je l’ai trouvé assez expéditive avec nous, même si elle a quand même pris le temps de discuter un peu avec nous pendant qu’elle signait le carnet.

Je pense qu’il y a un peu des deux : Merida à un tempérament assez « nerveux », donc elle jouait bien sur ce point-là, mais y’avais énormément de monde qui attendait dans la file d’attente. Avec les deux, ça donne un peu l’impression que c’est expédié, mais bon :p

Il est 12h45 quand nous repartons vers Gaston, et arrivons à 12h55 devant la file d’attente… fermée, une fois de plus. Là j’avoue, ça m’agace énormément, et les excuses de la CM n’arrangent rien. Nous n’avons plus qu’à attendre le prochain créneau de rencontre qui est à 16h30.

Bon ben, on a 3h30 devant nous, on va bouger hein. Nous remontons vers Fantasyland, et comme Philharmagic n’affiche que 10 minutes d’attente, nous choisissons d’y retourner. Je ne sais pas si c’est parce que nous étions cette fois à l’extrémité, le fait que c’était plus la première découverte, ou si j’étais encore sous le coup de la colère, mais j’ai pas vraiment été emballée cette fois.
Ça reste quand même sympathique à voir.

Pareil, moins emballé la deuxième fois, mais c’est parce qu’on était sur le côté. Du coup, la 3D fonctionnait beaucoup moins bien, c’est moins immersif. Mais ça reste toujours une de mes attractions préférée 🙂

On entame l’après-midi en allant vers Adventurland

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *