[Floride] Jour 3 : Once upon a time… – Partie 3

Je l’ai déjà dit, mais nous ne raffolons pas de la course aux attractions quand nous sommes à Disneyland Paris. A Walt Disney World, nouveau parc ou pas, nous avons procédé de la même façon, allant au gré de nos envies, là où le vent nous portait.

Arrivée à mi-journée de notre premier jour de parc, nous avions ainsi fait uniquement 4 attractions.
« Haunted Mansion » sera donc notre cinquième attraction du séjour.

L’aspect extérieur de l’attraction ne me fait pas énormément d’effet, j’accroche beaucoup moins qu’à la beauté de notre Phantom Manor parisien.
Au moment où nous arrivons devant la lugubre demeure, elle affiche 30 minutes de queue, rien d’insurmontable donc. Nous y entrons donc, juste au moment où une pluie décide de commencer à tomber. Parfait timing. Les 30 minutes passeront assez rapidement, et nous permettront de découvrir pour la première fois une file d’attente interactive et très bien thématisée.

J’ai bien aimé pouvoir réveiller le chat en appuyant sur sa tombe 😀

Une fois à l’intérieur, le déroulement de l’attraction au début est sensiblement identique à celle de Paris, avec l’ascenseur et les tableaux qui s’allongent. Toutefois, l’histoire n’a absolument aucun rapport, et bien que la technologie et les animatronics utilisés soient impeccables, je n’accroche pas du tout à la version floridienne. L’histoire ne m’emballe pas du tout, et je trouve que les CM jouent beaucoup moins bien leur rôle.
C’est donc avec un petit goût de déception que je ressors de l’attraction.

Personnellement, j’ai bien aimé certaines scènes qui sont sympa, celle avec les escaliers par exemple, mais c’est vrai que même si on retrouve des éléments de Phantom Manor dedans, je préfère notre version avec notre histoire.

Dehors, la pluie s’est arrêtée, mais il fait encore bien chaud, et un petit creux se fait sentir. Après tout, depuis notre petit déjeuner et notre dole whip, nous n’avons rien avalé et il est déjà 17h. Cela tombe bien, un chariot Snack se trouve juste à la sortie de l’attraction, et nous décidons d’utiliser notre second crédit snack de la journée pour prendre une glace, mais pas n’importe laquelle.

La Mickey’s Ice Cream Sandwich deviendra dès ce moment notre snack préféré, et je suis méga triste qu’on en ait pas à Paris (c’est tellement bon les Ice Cream Sandwich mon dieu, j’aurai pu en prendre à chaque fois…).

Bon, par contre, comme toutes les glaces en pays chaud, il ne vaut mieux pas tarder à la manger car ça fond plutôt vite. Nous en profitons en faisant un tour rapide de la boutique de Haunted Mansion où je ne trouverai rien qui attisera ma curiosité ou ma fièvre acheteuse.

Même moi qui aime bien Phantom Manor et le thème, j’ai rien trouvé qui me faisait envie. Sûrement dû au décalage entre notre version et la leur :/

Après Haunted Mansion, nous décidons d’enchaîner vers une autre attraction phare de Magic kingdom : « Big Thunder Mountain ».

Elle affiche 25 minutes de queue et donc c’est sans hésitation que nous entrons dans ladite queue, excités à l’idée de découvrir la version floridienne d’une de nos attractions favorites de Paris. La file d’attente est différente de celle de Paris (qui est assez imbuvable dans son genre), et permet d’admirer les décours extérieurs de l’attraction. A l’intérieur, il y a aussi quelques décors interactifs pour occuper les guests.

On arrive au bout de la queue plus vite que je l’aurais imaginé, et nous embarquons dans notre wagon pour un tour de mine.

Alors comment dire… Une fois de plus, technologiquement parlant, effets et tout le tralala, c’était vraiment au top. Mais, il manque quelque chose à l’attraction, une chose qui ferait qu’en débarquant on se dise « waouh, je veux absolument la refaire ». Là, à la fin, ça retombe complètement à plat comme un soufflé raté. Donc là également, même ressenti que pour Haunted Mansion, déception. Je préfère de très très loin notre BTM.

J’ai aussi le même ressenti pour cette attraction. Je trouve la version de Paris beaucoup mieux thématisée en étant au milieu de l’eau, et avec sa grande chute de fin pour bien finir. Là, on arrive à la fin en se disant « c’est déjà fini ? Ah. Bon. »

Je ressasserai un peu cette déception pendant que nous prenons la route de Fantasyland, en passant devant la tour de Raiponce.

Nous ne prendrons pas le temps de nous y arrêter plus longtemps.
On verra pour la première fois Peter Pan à sa photolocation, Small World (que Mickaël me réclamera pendant plusieurs jours), la version floridienne de Peter Pan, et également le restaurant du village de Pinnochio.
Mais notre objectif à ce moment là est de retourner à proximité du carrousel, pour utiliser notre premier FP+ du séjour pour rencontrer Raiponce et Cendrillon.

Le FP sera bien utile, car à cette heure là, le temps d’attente y était de 50 minutes. Il est évident que celle que je voulais rencontrer dans ce duo était surtout ma chère Rapunzel, puisque nous avions déjà pu rencontrer Cendrillon le matin même. Mais l’une ne se voit pas sans l’autre, donc nous verrons les deux.
La Cendrillon que nous verrons sera bavarde, me demandant si on était en voyage de noce (à peu près comme tout le monde en fait), nous demandant également d’où on venait.

Puis nous rencontrons Raiponce qui nous parlera de Pascal et de ses bêtises. Elle nous demandera également d’où nous venons, et quand je lui dirai que c’est notre première visite à Magic kindgom, elle repartira dans une tirade sans fin en mode sur-excitée (Raiponce quoi !). Elle signera mon carnet d’un « Best Day Ever », puis prendra la pose également pour immortaliser ce moment.

La rencontre aura duré 5 minutes à tout casser, mais aura été intense. J’en sors avec un large sourire, prête à prendre la route pour notre second FP+.

Elle avait un large sourire elle au moins contrairement aux photographes qui avaient des têtes d’enterrement (on était peut-être dans Hanted Mansion en fait ?) …

Pour cela, il faut se rendre à New Fantasyland, un autre land tout frais que nous ne connaissons pas. Nous passons pour la première fois devant l’attraction des 7 nains, « Seven Dwarfs Mine Train », qui affiche un temps d’attente dingue, et également devant le château de Beast, où se trouve le « Be Our Guest », et devant lequel se trouve également une queue immense.

Comme nous avons du temps avant le FP, nous décidons d’aller du coté de la taverne de Gaston, ce cher Gaston qui est le personnage préféré de Mickaël (c’est surtout le plus beau, le plus costaud, et le plus chouette quand même !).

Je trouve la zone très jolie, mais une fois de plus, plus petite que je le pensais.

Après ce tour rapide, nous avançons au niveau d’une des attractions que j’attendais le plus puisqu’elle est sur ma princesse préférée : « Journey of the Little Mermaid ».

Je trouve le château très réussi, surtout avec les couleurs de la nuit tombante.
Je suis surexcitée comme une puce (toujours dès qu’il s’agit d’Ariel :p ).

Il n’y a que 5 minutes d’attente quand on y rentre, ce qui en fait correspond au temps de marche jusqu’à l’embarquement. C’est parti pour un voyage sous l’océan.

On est resté bloqués quelques secondes dans la salle de sous l’océan, ce qui a permis d’observer un peu plus en détails tous ces éléments.
Sans surprise, j’ai beaucoup aimé. On sent que c’est une attraction récente.

J’ai bien aimé aussi, on sent vraiment que c’est tout récent comme attraction quand on voit la qualité des animatronics !

La nuit est tombée à notre sortie, et il est l’heure de notre second FP+, juste à proximité, puisqu’il nous permettra de rencontrer Ariel en version sirène.

Nous nous présentons à l’entrée devant deux charmantes CM qui remarquerons mon badge et me diront qu’elles l’adorent. Elles me demanderont même où je l’ai acheté. Il y aura peu d’attente pour la file FP, et nous rencontrerons Ariel directement. C’est une Ariel hyper joyeuse et active sur son coquillage qui nous accueillera. Elle remarquera elle aussi mon badge, et me demandera si c’est Mickaël qui me l’a offert. Elle me répondra qu’elle espère qu’Éric lui fera aussi un aussi beau cadeau un jour. J’aime beaucoup voir Ariel dans sa version sirène. C’était très chouette, et j’ai vraiment apprécié.

Et c’est après cette belle rencontre que nous prenons la route vers la sortie de Magic Kingdom.

La journée a été riche en découvertes et émotions, et ce n’est pas fini.

Même si nous prenons la direction de la sortie de Magic Kingdom, en fait, nous ne quittons pas le parc. Nous allons juste nous placer pour la « Main Street Electrical Parade » dont le premier passage est à 19h, et pour lequel nous avons pris notre dernier FP.

Nous remontons le parc en passant par l’arrière du château une fois de plus. Oui, cela fait un assez grand détour, mais cela nous permet de voir le château illuminé pour la première fois, avec son reflet dans l’eau.

Et puis de toute manière, on peut pas passer sous le château actuellement, donc bon.

Nous arrivons même en fait juste quand le show de l’illumination du château avec Anna, Elsa, Olaf et Kristoff se termine.
Autant je n’aimais pas voir notre château entièrement recouvert de lumière, autant j’avoue que sur le Cinderella Castle, cela rend super bien. La couleur joue beaucoup. Sur le rose de Sleeping Beauty Castle, je trouve ça très moche, mais sur le blanc de Cinderella Castle, c’est magnifique. Et les jeux de lumière qui alterne sont également très beaux.

Les arbres et les couronnes de Noël de Central Plaza sont également illuminés, ce qui donne un véritable air de fête à la zone. C’est une bonne idée de les laisser allumés, à la différence de Paris où les arbres sont éteints et ne s’allume qu’au moment de Dreams.

Par contre, je trouve ça dommage qu’il n’y ait pas de cérémonie d’illumination du sapin à MK. L’illumination du sapin est un must do pour moi durant la saison de Noël. C’est le point d’orgue et le moment le plus beau. Alors ça m’a manqué cruellement.
C’était un de mes shows préférés à Paris (avant qu’ils n’ajoutent l’estrade de cette année avec le Père Noël, mais c’est une autre histoire), j’aurai donc aimé retrouver ça ici. Sauf que ça ne se fait pas :'(

En remontant Main Street, je vois encore des ballons, mais lumineux cette fois-ci. Comme j’en rêve depuis toujours, je finis par faire les yeux doux à Mickaël pour qu’il m’en offre un. Il part s’informer du prix, revient, me le dit. Je manque de m’étouffer avec ma propre salive quand il me donne le montant du ballon. Décidément, tout est trop cher dans ce complexe. Je refuse de mettre un tel prix dans un ballon que nous ne pourrons même pas ramener avec nous en France.

$15 le classique, $18 le lumineux, voilà voilà 😀

Revenons au sapin. Même illuminé, je le trouve en deçà du nôtre, même si j’avoue que ça m’a fait bizarre de ne pas voir la guirlande en pop-corn sur celui de Paris.

La zone FP pour les parades se trouve juste à côté du sapin. Elle nous permet de nous installer sur le bord du trottoir tranquillement pour attendre la parade sans avoir à y être une demi-heure en avance (Bon, faut pas non plus arriver trop en retard).

La parade commence en temps et en heure. Elle est sympathique, même si je la trouve en dessous de la « Fantillusion » que nous avons eu à Paris, et encore plus de « Paint the Night ».

Je reverrai de voir Paint the Night en vrai, elle a l’air tellement bien…

J’apprécie quand même beaucoup que les personnages aient des micros et s’adressent aux guests. Par exemple, le cast qui joue Eliott me regardera et me dira « Hi Princess ! » en continuant en disant que j’avais une belle couronne. Crochet me pointera du doigt et fera le signe de l’argent avec ses doigts à cause de ma tiare également. Cela m’a beaucoup amusé.

Moi j’ai cru qu’il lui demandait de l’argent pour avoir le droit de prendre des photos de lui x)

Nous suivons la parade afin de nous positionner pour voir « Celebrate the Magic » et « Wishes ». Et pour cela, nous décidons de nous rendre dans la zone FP gauche qui se trouve juste en face du Casey Corner. Nous y accédons sans soucis grâce à notre FP bonus qui nous avait été attribué après un bug de My Disney Experience.
Et là, on apprécie vraiment. On a un bon recul, et on n’est pas serré. Surtout, notre champ de vision est libre.

Celebrate the Magic commencera à 20h30 précise. Ce n’est pas hyper enthousiasmant, je ne trouve pas le mapping super réussi par rapport à Dreams, mais il y a des séquences qui me font plaisir, comme celle de Wreck it Ralph. Nous avons en plus eu droit à une mini extension car il s’agissait de la période de Noël.

J’ai pas trouvé ça exceptionnel non plus par rapport à un Dreams, mais ça faisait plaisir de voir des personnages Disney dont on a l’impression qu’ils sont un peu oubliés.

Puis c’est l’heure de Wishes. J’attendais avec curiosité ce moment. J’aime beaucoup la bande son de Wishes, mais le spectacle en lui même en vidéo ne me faisait ni chaud, ni froid. Beaucoup de monde m’a dit qu’une fois sur place, l’émotion jouerait beaucoup et le ressenti serait différent.
Et ben non, Wishes pour moi en vidéo ou en réel, c’est même pipe, même tabac, zéro émotion. Rien à faire. Ce n’est qu’un feu d’artifice qui a la grande chance d’avoir en fond le Cinderella Castle. Je n’ai pas retrouvé de fil conducteur, d’histoire, de charme. C’est plat et sans magie à mes yeux.
A aucun moment du séjour, que ce soit depuis le California Grill ou depuis notre chambre au Grand Floridian, je n’ai ressenti la moindre étincelle devant Wishes.

Pareil pour moi : c’est un beau feu d’artifice, mais rien de mieux que ce qu’on peut voir en tant normal. On peut paraître blasés, mais devant ce feu là, vraiment rien à faire.

A la fin de Wishes, la faim se fait vraiment sentir, et nous décidons donc d’aller nous prendre des hot-dog au Casey Corner. Je prendrai un Chili-cheese Dog, et Mickaël un Polish sausage. Quand notre plateau arrivera, on hallucinera devant la taille des Hot-dog, et on se dira qu’on aurait mieux fait d’en prendre un pour deux.

En y repensant maintenant et en revoyant la photo, je sais même plus comment j’ai pu faire pour manger la moitié de ce truc. Le goût était vraiment bizarre, ça ne me laisse pas vraiment un bon souvenir…

Je ne finirai pas ma boisson, et aucun de nous n’entamera le brownie que nous avions pris chacun comme dessert.
Nous trouverons plus facilement que je le pensais une table dehors pour manger, ce qui nous permettra de regarder une seconde l’illumination du château.

Nous verrons aussi une seconde fois Celebrate the Magic.

Il est ensuite grand temps de rentrer au Port Orléans. Il est presque 22h et la journée a été très longue. Nous prenons pour de vrai la route de la sortie cette fois. Nous croiserons en chemin la parade électrique qui sort pour sa seconde tournée.

Il y aura beaucoup de personnes à l’arrêt du bus quand nous arriverons. Tellement que nous devrons laisser partir un bus entier, et nous ferons le trajet debout dans le second.

Arrivés au POR, heureusement nous ne sommes pas trop loin de l’arrêt de bus, car les jambes aussi sont bien fatiguées. Nous retrouvons notre chambre en mode glaçon comme nous l’avions laissé le matin. Le moment pour moi de la prendre en photo.

Au fur et à mesure que je shoote, je me dis de plus en plus que la magie n’opère pas, je n’aime pas du tout cette chambre. Je la trouve vieillotte et je n’accroche pas du tout au vert. Je trouve l’éclairage mal placé, et je n’ai pas de table de chevet de mon coté pour pouvoir poser mon téléphone et mes affaires de nuits. On est loin du coup de cœur que j’avais eu devant mon écran (influencée je l’avoue par l’avis d’autres personnes), et je me dis alors que j’aurais peut-être mieux fait de rester sur mon choix initial du Coronado.

Je n’ai pas accroché non plus à cette chambre. Elle semblait vieille, et il y avait même une prise électrique qui était en train de s’enlever du mur. On aurait même pu rester au Art of Animation que cela m’aurait plus plu je pense. Si c’était à refaire, je ne suis pas sûr que je reprendrais cette chambre, même si le resort à son charme.

Mais bon, cela n’entachera pas la bonne humeur du coucher. Je défais enfin pour de bon nos valises puisque nous resterons 10 nuits dans cette hôtel, nous prenons une douche bien méritée et préparons nos affaires du lendemain où nous découvrons un parc que nous attendons depuis longtemps : EPCOT !

Bilan de la journée (Fitbit) :

  • Elia : 21 363 pas (14,46 km)
  • Mickaël : 17 473 pas (12,04 km)

Laisser un commentaire