[Floride] Jour 14 : Une dernière touche du royaume magique – Partie 3

Lorsque nous arrivons à la photolocation de Peter Pan, il n’est pas là, mais il y a 3 familles déjà là. Je vais poser la question au CM présent, et il me dit que Peter arrivera dans 15 minutes. Comme je ne me sens pas du tout de rester debout autant de temps encore, je vais m’asseoir dans une petite zone pas loin pendant que mon homme garde la place pour nous. Cela me permet de me rendre compte que Magic Kingdom dispose de prise de recharge téléphonique dissimulée dans le décor. Je trouve l’idée sympathique.

C’est dans la « nouvelle » zone thématisée sur Raiponce pour info.

Ce n’est que lorsque Peter Pan arrive que je me lève pour aller rejoindre mon homme. C’est un de mes personnages préférés, donc je ressens une certaine excitation. Surtout que je constate qu’il prend bien son temps avec les personnes qu’il rencontre. Lorsque notre tour vient, on passe un super moment avec lui. Il sera admiratif de mon tee-shirt et me demandera si c’est de la pixie dust qu’il y a dessus. Je joue le jeu et lui dit que c’est Clochette qui me l’a donné lorsqu’on l’a rencontré. Il fera le surpris et me dira que ça fait un moment qu’il la cherche et qu’elle se cache, et qu’il est curieux de savoir où elle peut bien être. Lorsque je lui ai dit qu’elle se trouve à l’entrée du parc, il est parti voir son photographe en le tirant par la main en lui disant qu’ils doivent aller chercher Clochette avant qu’elle n’utilise toute la poussière de fée. Son photographe jouera le jeu en lui disant qu’il peut s’envoler pour ça, ce à quoi Peter répondra « d’accord, mais après nos photos ».

Pour le coup, cette rencontre m’aura réconciliée avec l’après-midi qu’on vivait. J’étais même prête à refaire une tentative pour voir Gaston. Il est 16h, son prochain créneau de rencontre est à 16h30, mais vu que je traine vraiment la pâte et que je ne veux pas encore qu’on se fasse avoir, je dis à Mickaël de partir devant pour au moins rentrer dans la file.
Et bien croyez-le ou pas, lorsque Mickaël est arrivé à la photolocation 5 minutes plus tard, la file était encore fermée. Seulement, la CM l’a reconnu cette fois (après tout ça ne faisait que la 4ème fois qu’on venait hein), et l’a laissé rentrer quand même.  Moi, je l’ai rejoint à 16h15 et quand il m’a raconté cela, je suis restée abasourdie. Je savais que Gaston était populaire, mais là ça dépassait carrément tout ce que j’imaginais.

Pour donner une idée, j’étais le dernier la queue, et la CM arrivait à chaque fois derrière moi pour dire aux gens que la file était fermée. Du coup, qu’est-ce qu’ils ont fait les guests ? Et bah ils ont commencé une deuxième queue plus loin derrière moi pour la prochaine-prochaine rencontre !

J’ai laissé mon homme faire la queue debout pendant que je suis allée m’asseoir sur une sorte de trottoir pas loin. Faire Magic Kingdom quand on ne peut pas rester longtemps debout est tout sauf une partie de plaisir.

A 16h40, nous touchons enfin au Graal de la journée et on rencontre Monsieur Gaston. Et je vais vous dire, ça valait mille fois le coup de lui courir après, parce que cette rencontre a été sublime. Puisque nous étions les derniers de la file, il a pris un peu plus de temps avec nous. Parfaitement fidèle au personnage, il parlera principalement avec mon homme, un peu intimidé quand même.

C’est normal d’être intimidé, c’est quand même le plus beau et le plus fort !
Pour ceux qui ont du mal avec l’anglais, il me demandera si je suis venu pour sa force ou sa beauté, à laquelle je répondrai bien sûr que c’est le plus beau ! En prime, il me donnera un conseil : dire aux gens que je n’ai pas une queue de poney (pony tail), mais une queue de cheval (horse tail). La blague ne fonctionne pas en français, mais je la trouve génial quand même.
Une de mes meilleurs rencontres personnage sur le voyage ! Ça valait le coup de se battre pour le voir. 

C’est donc avec un large sourire qu’enfin on peut passer à autre chose. Et par autre chose, j’entends découvrir la boutique de la Belle et la Bête. On y trouve des dérivés sur le film à tous les prix, et Dieu merci que je n’aime pas plus que ça ce film, parce que j’aurais pu y dépenser une fortune sinon.

J’aurai pu acheter pleins de trucs sur Gaston aussi, mais j’ai préféré rester raisonnable :p

La nuit est en train de tomber, ce qui signifie que nos derniers moments à Magic Kingdom sont en train d’arriver.  Avant de partir, je veux à tout prix refaire mon attraction coup de cœur du parc, celle où il n’y a jamais personne : « Carousel of Progress ». Je l’aime toujours autant, malgré sa simplicité.

Carousel of Progress <3
Au moins, l’avantage c’est qu’on a pas à rester debout pour celle-ci :p

La nuit est là, et pour boucler la boucle, quoi de mieux que de regarder l’illumination du château.

Mais avant ça, il y a un met que je veux absolument gouter et que je sais qu’on trouve sur Main Street, dans la boutique de crème glacée. C’est l’Ice Cream Cookie Sandwich. Le principe est assez simple : 2 cookies et une boule de glace au milieu. Nous choisissons nos parfums, fraise pour moi, vanille pour mon homme, et récupérons nos snacks, qui sont ENORMES ! Réellement. Je pensais que ça nous callerait juste le temps qu’on rentre à l’hôtel et qu’on aille faire un tour au food court, mais on n’aura même pas eu besoin de le faire. C’était tellement gros que nous n’avons plus eu faim de toute la soirée.

C’était super bon, et c’est dommage qu’on ne trouve pas ça en France :'(
Par contre, c’est vrai que ça gave bien. Sur la fin, tu te demandes en plus comment tu vas le finir parce que ça commence à fondre, mais tu t’en fous, t’en met partout, c’est génial, vive l’Ice Cream Cookie Sandwich !!!
(Le Dole Whip est vendu en France maintenant, donc sait-on jamais…)

Vient le moment de l’illumination du château (et des enfants sur les épaules qui te cachent tout, évidemment).

Je n’ai pratiquement rien vu, mais en même temps, ce n’est pas une grande perte puisque le show avec Anna, Elsa, Olaf, et Kristoff est un peu téléphoné quand même.
L’effet reste spectaculaire puisque le Cinderella Castle est quand même bien imposant. Et ça fait son petit effet, avec les papillons dans le ventre.

Mais bon, ma vue pendant le show, c’était plutôt ça xD .

J’avais pas forcément une meilleure vue qu’Elia aussi. Après, ça reste un show Frozen où on reprend tout le temps les mêmes chansons :/

On regardera une dernière fois « Celebrate The Magic » également.

Et il est alors temps de dire au revoir à Magic Kingdom, si beau dans la nuit sous ses habits de fêtes.

Il est tôt, à peine 18h40, mais ce soir, il y a une soirée de Noël à laquelle nous ne participons pas. Et vu le monde qu’il y a, je suis bien contente de pas y être. Le parc est tellement saturé que nous avons le droit de passer par les backstages pour sortir.

Ca nous a permis en même temps de vérifier les dires de la guide du tour Magic Kingdom. Ce sont les backstages, mais c’est une vraie rue décorée qui ne laisse rien transparaitre. On a l’impression d’être dans une rue inconnue de Main Street, toujours dans le thème avec des décorations de Noël.

Un dernier au revoir coup d’œil au sapin, à Main Street, au château au loin, et farewell Magic Kingdom.

Au revoir Magic Kingdom (mais est-ce un adieu ? 😉 ) 

La sortie du parc est également saturée. Que ce soit pour le monorail ou le bus, il y a une queue de dingue.

Je pense que c’est la queue la plus longue qu’on a pu voir en sortie d’un parc pendant ce séjour. C’était vraiment blindé de partout.

Une fois de plus, je suis bien contente qu’on soit au Grand Floridian, car nous n’avons qu’à prendre la navette fluviale pour rejoindre notre resort, et là, il n’y a aucune queue.

Le trajet sera rapide et on apprécie énormément de retrouver du calme et du silence.

Comme la veille, nous trouvons notre chambre préparée avec les lits ouverts, la lumière allumée, la télé également. Nous déposons juste le sac et ressortons pour nous rendre au lobby afin d’acheter encore quelques timbres et enfin poster nos cartes postales.

Oui oui, les mêmes cartes postales qu’on a écrit en speed à la fin de Castaway Cay…

Nous retournons dans la chambre et je missionne mon homme d’aller faire une lessive. Pendant ce temps-là, je commence à faire les bagages. Enfin… faire est un bien grand mot. L’avantage d’avoir droit à 2 bagages chacun en soute, c’est que je peux répartir juste les kilos sans m’inquiéter de la franchise. Le plus long est en fait d’emballer tout ce qui cassable.
Pendant que je fais les valises, je suis prise d’un doute, et j’ai l’impression qu’il me manque des articles qu’on a achetés (les fameux achats de Days of Christmas). Mickaël me propose alors que le lendemain nous allions faire un tour au Port Orléans à la boutique pour s’assurer qu’aucun de nos achats ne traine chez eux.

Le temps de prendre une douche, et à 21h20, nous nous plaçons sur le balcon. On ouvre notre mini bouteille de champagne que j’avais ramené à la base pour l’anniversaire de Mickaël mais que nous n’avions pas encore eu le temps d’ouvrir, et on attend qu’Holidays Wishes commence.

Je peux vous dire que ça a été un des moments les plus beaux du séjour, rien que moi et mon fiancé tout neuf, à admirer un magnifique feu d’artifice depuis notre chambre. Le bonheur total.

C’était vraiment cool comme moment. Tranquille sur le balcon avec une super vue. Deux petites photos bonus pour montrer un peu plus.

A 23h, nous éteignons les lumières pour une bonne nuit de sommeil.

Bilan de la journée

  • Elia : 18 324 pas (12,41 km)
  • Mickaël : 14 123 pas (9,73 km)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *