[Floride] Jour 17 : A la rencontre de l’univers d’un ami sorcier – Partie 3

Puis, finalement, nous revenons à une zone que nous avions passé très rapidement le matin en allant faire Forbidden Journey, la zone du cirque et « The Cat in the Hat ». C’est très très typé pour les tout-petits, mais on se laisse tenter et choisit de faire le petit train un peu du même ordre que Casey Corner.

Youhou, 2ème attraction de la journée ! Et elle au moins ne m’aura pas fait pleurer.

Mine de rien, je suis bien contente d’avoir fait cette attraction, car elle m’aura redonné le sourire et un peu le moral. On reprend notre cercle, et on arrive devant « Fury of Poseidon ».
Là aussi, nous étions passé en flèche le matin en allant à Forbidden Journey, mais elle m’attirait beaucoup (en plus j’aime beaucoup la mythologie). Il est 11h50, et le prochain spectacle est à 12h20. Pas vraiment envie d’attendre une demi-heure, nous préférons partir manger au « Three Broomsticks », même si on s’amuse de tomber sur un Kebab dans ce parc.

En route vers le restaurant, nous retombons aussi sur la fameuse fontaine, en pleine conversation avec une fillette à coté, qu’elle tentera d’arroser par surprise.

Au Three Broomsticks, la thématisation du restaurant est une vraie réussite. On prend un menu et faisons la queue, pas très longtemps.
Je choisirai une turkey leg et une apple pie, et Mickaël un fish & chips accompagné d’une Frozen Butterbeer, tout ça pour la modique somme de $40.

La turkey leg était moins bonne qu’à Hollywood Studios et beaucoup plus écœurante, et mon apple pie était plus du sucre à la tarte qu’une tarte aux pommes.

Au moins la Frozen Butterbeer de mon homme était bonne.

Très honnêtement, j’ai été déçue du repas, je m’attendais à mieux.

J’ai pas spécialement été emballé non plus par le repas. Y’avais pas grand-chose de spécial, à part la décoration du lieu qui était très beau.
Par contre, mention spéciale à la Frozen Butterbeer qui était largement meilleure que celle que j’avais eu l’occasion de gouter à Londres. Surtout par ce temps en plus, ça faisait du bien.

Nous retournons pour 13h10 à Poséidon.

L’attente affiché est de 25min pour un début de show a 13h30. Nous utilisons nos Express Pass, tout ça pour au final attendre 40 longues minutes debout !  Et si seulement ça valait le coup… c’est l’attraction la plus nulle que j’ai faite pour le moment. Le seul intérêt, c’est le passage entre le mur d’eau.

En soi, je pense qu’on aurait pu apprécier le spectacle si on avait pas eu la mauvaise surprise d’attendre 40 minutes dans le noir et le froid, pour en plus se rendre compte que c’était un spectacle debout… Là, on était un peu crevés d’être restés debout, et le reste arrangeait pas les choses. De cette attraction, je retiendrai surtout le passage dans l’eau ainsi que la scène finale, mais je suis pas sûr que j’y retournerai juste pour ça… 

J’étais déjà blasée de la journée, Poséidon n’a absolument rien arrangé.

Lorsqu’on ressort, on se rend compte qu’au final, on a fait quasiment le tour du parc. Je propose alors à Mickaël d’aller refaire Forbidden Journey en single rider, pendant que moi je l’attends dehors sur un banc. Il ne mettra même pas 10 minutes à ressortir, aussi enchanté que le matin.
J’ai bien envie de faire « Flight of the Hippogriff » que j’ai eu le temps d’observer pendant l’attente et qui me semble assez calme. C’est parti donc, et je suis contente car c’était sympathique.

C’est un petit coaster, mais vu que c’est en extérieur, ça reste assez impressionnant si on a le vertige en hauteur.
Avant de venir dans ce parc, j’avais énormément envie de faire « Dragon Challenge » aussi. Puis je sais, dès que j’ai vu les coaster, j’ai eu un peu peur, et j’ai préféré ne pas le faire. Je regrette un petit peu aujourd’hui, mais tant pis, peut-être que j’oserai une autre fois 🙂

Il est 14h30, on a fini IoA et on n’a pas de ticket pour passer dans l’autre parc. On décide donc de retourner à l’hôtel. On voulait prendre la navette fluviale, mais comme on a pas envie de marcher jusqu’au port, on prend finalement la route à pied, sous la pluie.

Ça nous permettra aussi de découvrir l’hôtel de plein jour, et de reconnaitre que le lobby est très beau !

Une longue sieste s’impose pour moi pour tenter de récupérer de cette journée ô combien décevante à mes yeux.

Au bout de 3 heures, nous ressortons, sous les lumières de Noël.

Nous décidons de partir en ville. En route, nous nous retrouvons derrière un bus qui nous amuse, car ses feux rouges ressemblent à une tête de bonhomme qui clignote.

On fait un tour très rapide au Florida Mall, en passant dans le Disney Store où on entend la chanson de l’illumination du château à Paris. Ça me met des papillons dans le ventre de l’entendre à nouveau. La curiosité nous pousse également à Victoria’s Secret, sans vraiment nous séduire pour autant.

Nous finissons la journée en s’arrêtant manger dans un KFC avant de retourner à l’hôtel.

KFC est notre fast food préféré (comme je dis souvent : Chicken is Life), et je ne pouvais pas quitter les USA sans avoir au moins une fois gouté à la version américaine.

Ne changeons pas les bonnes habitudes : j’ai préféré la version française.

La même pour moi, ça a plus de goût en France, mais bon, c’est adapté au pays où on se trouve 🙂

A 20h30, nous étions déjà de retour à l’hôtel, avec une soirée libre. Nous avons profité de ce temps pour télécharger les premières photos du PhotoPass, et moi pour rédiger les premières pages du TR, avant de me coucher, en espérant très fortement que la journée du lendemain serait bien meilleure.

Bilan de la journée :

  • Elia : 19 847 pas (13,44 km)
  • Mickael : 16 092 pas (11,09 km)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *