[Floride] Jour 18 : Universal Studios – Partie 2

Juste avant la zone des Simpsons, on tombe bien évidemment sur la voiture de Retour vers le Futur, objet de beaucoup d’attention puisqu’à peine un mois avant, on était à la date exacte du « future ». Impossible de ne pas faire un stop pour immortaliser cela.

Puis j’adore Back to the Future, donc évidemment, je ne pouvais pas juste passer à côté sans faire une photo 😀

Quand on arrive à la zone Simpsons, je suis littéralement charmée et bluffée par le souci du détail et la réalisation des décors. On retrouve pleins d’éléments du film, des zones cultes, qu’il s’agisse du bar de Moe ou du mini market. Rien que pour admirer ce travail, ça vaut le détour.

Ce land est super bien fait, y’a énormément de choses à voir dedans. 

Mais si nous sommes là, c’est surtout pour faire l’attraction The Simpson’s Ride. Il n’y a pratiquement personne dans la file d’attente, et je n’ai pas vraiment le temps d’hésiter ou d’avoir peur qu’on est déjà installé.

C’est assez surprenant d’ailleurs, parce que beaucoup de monde disent ne pas supporter cette attraction, et chez moi, c’est passé nickel chrome. On s’est donc demandé si ce n’était pas la 3D d’Universal qui ne me réussissait pas. En tout cas, j’ai adoré l’attraction des Simpsons et j’aurais beaucoup aimé la refaire.

De mon côté, je sais pas pourquoi, mais j’étais pas rassuré dans la salle d’attente lorsqu’on entendait les bruits… Mais après l’avoir fait, elle est vraiment cool, j’aurai bien aimé pouvoir la refaire moi aussi. 

Je suis contente, pour l’instant, la journée se déroule beaucoup mieux que la veille.
On enchaîne directement sur « Men in Black : Alien Attack ».

Une fois de plus, ne m’étant pas renseigné sur l’attraction, je m’attends à tout, sauf à une attraction de tir, juste ce que je déteste le plus comme attraction. Mon engouement retombe directement.

Et je pouvais pas l’aider beaucoup plus, parce que je ne m’étais pas spécialement renseigné sur Universal non plus. Tout au plus, je savais les thèmes que je voulais faire, mais pas ce qu’elles contenaient parce que je préfère garder les surprises. 

Evidement dès que ça commence, je me fais distancer par Mickaël, ce qui n’est pas étonnant puisque je suis très mauvaise viseuse. A un moment sur le parcours, je vois un bouton qui clignote et un message disant que si je veux un bonus, il faut appuyer dessus. Je m’exécute, et à l’arrivée, j’ai finalement plus de points que Mickaël. C’est la première (et certainement la dernière) fois que je le bats à un jeu de tir et ça me fait fanfaronner.

Je suis désolé, mais pour moi, elle a triché, donc c’est de la triche, donc c’est pas du jeu, et puis de toute façon, je suis pas d’accord.
Blague à part, j’ai pas du tout vu le bouton pendant le jeu, donc bravo à elle de m’avoir battu (pour une fois). Et oui, je confirme qu’elle a fanfaronné pendant un bon moment, et qu’elle hésite pas à me le ressortir des fois 😀
Sinon, petite attraction sympa. Les sièges tournent sur eux-mêmes, et les cibles peuvent venir d’un peu partout, on s’est bien amusés. 

C’est avec un large sourire que je ressors de l’attraction. Nous avançons vers la zone Harry Potter, en découvrant les décors de la gare notamment, ainsi que du bus.

Le passage vers la zone des sorciers est très bien caché ; si bien, qu’on ne s’attend absolument pas en passant de l’autre côté, à tomber sur une zone si magnifique. Immersion totale, on a l’impression d’avoir été transportés dans un autre monde. Les décors sont splendides et laissent sans voix, avec évidemment, une mention spéciale pour le dragon sur la banque de Gringotts qui crache du feu.

Après Forbidden Journey, je n’ai absolument aucune confiance en « Escape from Gringrotts », et il est hors de question pour moi de m’aventurer dans cette attraction. Du coup je laisse mon homme y aller seul en single rider. Pendant ce temps, j’essaye de capter le dragon pile quand il crache son feu.

Je n’ai pas beaucoup vu l’intérieur de la file puisque la Single Rider emmène quasi-directement au ride. Y’a juste un couloir en ligne droite, et un escalier qui tourne sur lui-même pour ça. Mais rien que le hall d’entrée à lui tout seul était magnifique, donc j’imagine que le reste l’était tout autant.
Concernant le ride en lui-même, j’ai pas du tout fait le malin au début quand le char s’est mis à pencher dans le vide, puis je me suis vite laissé prendre au jeu. L’attraction était super, et la 3D apporte vraiment un gros plus pour les décors qu’ils auraient été impossible de faire en vrai. Et d’un autre côté, cette même 3D devient vite floue lorsque le char va vite, donc c’est mitigé. En tout cas, attraction que je recommandé vivement, mais vous vous en doutez, je l’ai pas vraiment conseillé à Elia en sortant. 

Nous faisons ensuite un stop gourmandise à la boutique de glace où Mickaël se laisse tenter par une glace Butterbeer tandis que moi je prends une glace apple pie vanille.

Désolé d’avance mais qu’est-ce que c’était bon bordel ! Je donnerai tellement pour pouvoir en avoir plus de temps en temps. Un des meilleurs trucs que j’ai pu goûter aux US ! 

Nous continuons tranquillement notre tour de la zone, en découvrant à chaque fois un peu plus de chose.

Au bout d’une heure et demie, on sort quand meme de la zone HP après l’avoir parcouru encore et encore, et après avoir vu au moins 6 fois le dragon cracher du feu.

Nous poursuivons vers Transformers.

Comme jusqu’à présent toutes les attractions que j’avais envie de faire sont bien passées, je décide d’y aller avec mon homme. Mauvaise idée ! Même chose que pour Forbidden Journey, ça sera un calvaire du début à la fin. Je l’ai encore moins supporté que Forbidden Journey. Définitivement, la 3D à Universal ne me convient pas.

L’attraction est très bien fait, mais franchement, qu’est-ce que c’est brouillon ! Ça bouge dans tous les sens, du bruit de métal tout le temps, ça arrête pas de tourner. Du coup, on arrive presque plus à profiter de la 3D puisque ça devient flou… 

Après ça, je doute de pouvoir faire « Revenge of the Mummy » qui est pourtant une des attractions qui me faisait le plus envie dans ce parc.

Mickaël part d’abord la faire en single rider, puis, vient me chercher en me disant que ça devrait le faire. Je ne suis pas à 100% rassurée mais je le suis. C’est vrai que l’attraction est un peu brusque, mais effectivement, ça s’est bien passé, et j’ai vraiment beaucoup aimé. J’irai pas jusqu’à la refaire tout de suite, mais en tout cas je suis ressortie avec le sourire.

Encore une fois, je passe par la file Express qui ne sert à rien, car il n’y a pas grand monde dedans. Ne vous laissez pas avoir par le côté tout calme du début, car ça se met à partir vitesse grand V tout à coup ! Et franchement, c’est un très bon coaster avec un mélange de grande vitesse et de paranormal. J’en garde un très bon souvenir, et je leur en veux encore pour le petit arrêt brusque sur la fin. Ceux qui l’ont déjà fait sauront de quoi je veux parler 😀

Continuant notre chemin, nous allons vers Shrek, tout en jetant un œil impressionné (et admiratif) vers Rock-It.

L’attraction de Shrek est sympa mais sans plus, on l’a faite parce qu’il n’y avait pas grand monde et qu’on avait rien d’autre à faire. Elle n’est pas du tout mémorable. Mais juste en face, il y a l’attraction « Despicable Me », et celle-là par contre, on a clairement beaucoup plus accroché, depuis le pré-show jusqu’à la fin.

Autant Shrek j’ai trouvé ça vieillot (et je suis pas fan de la licence), autant Despicable Me était bourré de bonnes idées ! Bon, ça reste les minions hein, mais la thématisation est très belle, et c’est amusant à faire 🙂

A 16h15, nous avons fini notre tour d’Universal, et force est de constater que celui-ci est très clairement supérieur à l’autre. Si je devais refaire Universal Orlando un jour, je ne prendrais qu’un ticket pour ce parc.

Même avis pour moi, même si y’avais des trucs sympa dans IoA, j’ai pas vraiment envie d’y remettre un pied contrairement aux Studios. 

Laisser un commentaire