[Floride] Jour 18 : Universal Studios – Partie 1

Aujourd’hui, c’est à 8h que je me réveille, avec un léger goût d’amertume par rapport à la journée d’hier. Mais je n’ai pas vraiment le temps de ressasser, il faut se préparer, ranger, et faire le check out. A 9h30 nous quittons sans regret notre chambre au Royal Pacific. Le charme n’aura pas du tout opéré, même pour 2 nuits.

La chambre reste belle, mais sans « âme » j’ai l’impression. Loin de ce qu’on avait voulu quand on a réservé cet hôtel à la base. 

Nous chargeons les valises dans le coffre de la voiture, puis nous prenons la direction d’Universal studios cette fois-ci en empruntant la navette fluviale.

Petite note, malgré le check out fait, on peut rester sur le parking jusqu’au soir sans supplément. C’est pourquoi on a tout mis dans la voiture sans la bouger après le check out 🙂

A 10h, nous sommes dans le parc, prêts pour de nouvelles aventures à Universal Studios cette fois.

Il y a déjà plus de monde que la veille à IoA, mais ce n’est toujours pas une affluence de fou. On sent que le parc est tout juste en train de s’éveiller. Nous le découvrons sous un ciel assez gris et menaçant. Je trouve quand même les décors beaucoup plus réussis que la veille.

Globalement, je trouve quand même Universal Studio plus vivant que son comparse, même les écureuils y mettent du leur.

Ecureuils !
Sinon, on sent que ce parc est plus récent que l’autre, et ce qu’on y voit m’attire déjà plus pour le moment. 

Nous croisons une fanfare sur notre chemin vers notre première attraction, et apercevons même Homer Simpson en pleine séance photo avec les guests. Y a pas à dire, pour le moment, ça me plait vraiment beaucoup plus.

Nous voulions commencer par « Terminator 2 3-D », mais le show ne démarrait qu’à 11h30. Nous avons alors décidé d’aller faire « E.T. Adventure », attraction toute mignonne pour commencer, histoire de ne pas renouveler la fâcheuse expérience de la veille.

C’est un peu vieillot, mais pour commencer tranquillement la journée, c’était bien ce qu’il me fallait, surtout qu’il y avait pas de queue. J’ai bien aimé l’attraction sur le principe d’un Dark Ride retraçant le film. Mais encore faut-il avoir vu le film pour comprendre la cinématique.

Ouais, j’avoue, j’ai pas encore vu ce film… Du coup, c’était sympa, mais j’ai rien compris 😀
Petite note amusante : on nous demande notre prénom à l’entrée, ils l’associent à une carte qu’on donne avant d’embarquer, et on a le droit à un adieu d’E.T. avec notre prénom :p

Après E.T., nous avons enchainé avec « Woody Woodpecker’s Nuthouse Coaster », qui est fait pour les petits, et qui est donc parfaitement adapté à moi.

Juste à côté de la zone de Woody Woodpecker, se trouve celle de Curious George. Je ne connais pas du tout, mais ça a l’air d’être dans la même veine que Peppa Pig, donc très adapté à la petite enfance. On peut suivre l’histoire qui est racontée sur des livres retraçant un chemin. Je regarderai juste avec curiosité les tout premiers, sans vraiment m’y aventurer.

Mais si nous avons choisis de faire les 2 attractions du dessus, c’est surtout pour 2 raisons :

  • Il n’y avait pas d’attente ;
  • Elles étaient sur notre chemin pour le resto.

En effet, la fan de personnages en moi n’a pas résisté à la possibilité de prendre un petit déjeuner avec les personnage d’Universal. Nous avions rendez-vous à 10h30 pour manger avec Bob, Dora, et les minions entre autres.

Bon ok j’avoue, j’aurais pu me passer de ce restaurant avec personnages. J’ai été très contente de rencontrer Gru et Kevin le Minion, mais tous les autres, c’était vraiment un running gag avec Mickaël. Il y a même 2 lapins qu’on ne connaissait pas du tout qui ont pris la pause avec nous xD.
Le restaurant en lui-même est très bruyant. On n’entend pas grand-chose et il est difficile de se faire comprendre dans les 2 sens. La serveuse qui nous accueille nous criera (vraiment) au moins 10 fois notre numéro de table, et on n’a même pas eu le temps de s’installer que Dora nous a sauté dessus pour prendre une photo.

Au milieu du repas et après que 3 persos soient déjà passé, quelqu’un vient enfin nous demander si on veut boire quelque chose. On optera pour du jus d’orange et un jus de pomme, et j’aurai même le luxe de demander du thé. Malheureusement pour moi, non seulement il se fera attendre, mais en plus l’eau arrivera froide, ce qui empêchera toute infusion. La nourriture en elle-même n’est ni mauvaise ni bonne. Il faut choisir entre plusieurs menus et aller à un comptoir pour le récupérer. Nous avions choisi le menu Compo entre le all American et le Pancakes, qui se compose de bacon, saucisses, œuf brouillés, pancakes et un croissant. Le croissant, sans surprise, n’étais pas très gouteux, mais les œufs brouillés était pas vraiment réussi non plus.

Mon ressenti est que c’est très brouillon. On sent qu’on paie juste pour les personnages, car aucun effort n’est vraiment fait pour le petit-déjeuner. Par contre, les personnages sont vraiment sympathiques et prennent le temps avec vous, mais faut dire qu’ils ne sont pas assaillis non plus.

Mon dieu qu’il était épique ce petit-déjeuner.
Déjà, le choix entre 3 menus qui se ressemblent et aucune possibilité de se resservir derrière, ça donne pas trop envie. Comme a dit Elia, c’était super bruyant comme endroit, mais vous aurez aussi remarqué qu’elle a dit que la salle n’était pas remplie. J’imagine même pas ce que ça doit être avec une salle comble. D’ailleurs, il y avait tellement peu de personnes que les personnages passaient leur temps à aller se planquer dans l’autre salle en attendant que de nouvelles personnes arrivent. C’est pour ça qu’ils nous ont sauté dessus en arrivant.
La bouffe avait rien d’exceptionnel après tout ce qu’on avait pu goûter ces derniers jours.
Mais là où on a complétement craqué, c’est vraiment les personnages qu’on connaissait pas qui se sont enchainés. Ce qui peut expliquer les poses que j’ai pris tellement c’était épique. Malheureusement, quand une des accompagnantes a pris l’appareil pour nous prendre en photo, elle a désactivé l’auto-focus, et donc la plupart des photos sont floues…

Bref, je garde un bon souvenir de ce petit-déjeuner, mais c’est surement pas grâce au repas qu’on y a pris !

Nous mettrons environ une demie heure, ¾ d’heure pour le repas, ce qui est quand même assez rapide nous connaissant. A la fin du petit déjeuner, nous tombons nez à nez avec une parade qui sort dans le parc. On y aperçoit Dora, Diego, et Bob entre autres, mais on ne s’arrête pas.

On a même plutôt fait l’inverse en fait x) 

Nous retournons à Terminator, en croisant une fois de plus sur notre route Homer, mais accompagné cette fois de Bart.

Si jusqu’à présent tout va bien pour moi, une fois arrivée devant l’attraction, je suis tétanisée par la peur. Le spectre de la journée précédente est là et me hante, et les panneaux d’avertissements omniprésents à l’entrée de chaque attraction dans ce parc ne m’aide pas du tout à relativiser.

J’imagine qu’Universal met des avertissements partout parce que c’est les Etats-Unis et qu’ils ne veulent pas se taper un procès, mais c’est vrai qu’ils ont vite tendance à faire flipper. La moindre petite attraction pour enfant, t’a l’impression que tu peux mourir dès que tu rentres dedans (ce qui est vrai en soi, mais bon). Après, ça n’empêche pas Disney de mettre des avertissements aussi, mais au moins ils ne font pas peur. 

Ici, c’est la première attraction « d’adulte » à laquelle je suis confronté, et je n’arrive pas à savoir si c’est une attraction dans laquelle je peux m’introduire sans risque, surtout que je ne me suis jamais renseignée plus que ça sur les attractions Universal.
Au final, ça va, c’est plus un spectacle sur scène rappelant l’histoire du film et j’apprécie assez. Je trouve que c’est plutôt bien fait.

Adorant Terminator 2, c’était une attraction que je voulais absolument faire !
Au final, ça a un peu vieilli (normal), mais c’était amusant de voir ce show. Bon, par contre, t’a beau savoir qu’ils ne sont pas vrai, tu fais pas le malin quand les robots arrivent sur scène :p

Ensuite, nous allons vers « The Simpsons Ride ».

Laisser un commentaire