[Floride] Jour 8 : Off to the sea – Partie 2

Nous redescendons de 4 niveaux donc, en prenant les ascenseurs du milieu, ce qui nous permet d’arriver rapidement à notre cabine une fois sorti de l’ascenseur.

C’était fait exprès lors de la réservation, nous sommes très très proche des ascenseurs du milieu du bateau. Extrêmement pratique pour aller quelque part rapidement, et pas du tout bruyant contrairement à ce qu’on pourrait croire.

A peine arrivés que nous avons déjà droit à une notification a notre porte.

Mickaël passe la Key to the World, et notre cabine s’ouvre. Elle est grande et accueillante, je la trouve magnifique. Moi qui adore tout ce qui est sur le thème marin, je ne peux qu’être comblée. Pour activer la lumière, il faut laisser une des Key to the World à l’entrée.
La cabine s’ouvre sur des placards spacieux, où on peut trouver notamment les gilets de sauvetage et un coffre fort.

Puis, on trouve à gauche d’abord les toilettes, et ensuite la salle de bain avec baignoire et lavabo, séparés par un mur. Sur la porte de la salle de bain, il y a un miroir en pied.

Ensuite, on trouve la cabine en elle même. Le lit est grand et a l’air super confortable, avec ce coussin qui me faisait (et me fait) tellement envie trônant fièrement sur le lit, les lampes de chevet avec des maps monde en abajours. Sur les draps, des têtes de mickey sont imprimés, j’aime beaucoup ce détail.

En face il y a un meuble avec des verres, ainsi qu’un seau à glace.

Il y a plus loin, le coin salon, avec un canapé, une table basse, un meuble contenant un mini-frigo, plusieurs tiroirs (dont un contenant un sèche cheveux), des prises (européennes, bon à savoir), et la télé, à proximité d’un grand miroir mural.

Sur la table, se trouvait une enveloppe avec nos tickets Port Adventures, les informations sur les activités, le spa, et la rotation pour les repas.

Et enfin, notre petit balcon, juste ce qu’il faut, pour profiter au calme de la beauté de l’océan.

La visite de la cabine finie, j’ai pris connaissance de notre rotation, mais également du contenu de l’enveloppe Remy.

J’ai rigolé en voyant que le carton était à mon prénom, en pensant qu’ils s’étaient trompés (alors que toutes les réservations étaient au nom de Mickaël), mais c’est après que j’ai compris qu’en fait, ils s’adressent toujours à la femme en premier. Restaurant français oblige 🙂

Ce qui m’a fait moins rigolé par contre, c’est la rotation des restaurants. J’avais mis le Remy exprès le dernier soir pour pouvoir faire au moins une fois chacun des restaurants. Malheureusement, j’ai découvert qu’on faisait l’Enchanted Garden 2 fois, et le Royal Palace le soir où on était au Remy. Donc forcément, j’étais un peu déçue.
On décide donc de descendre au Guest Services pour savoir comment faire pour changer l’ordre des restaurants. Ils nous renvoient au Royal Palace, où on rencontre un manager qui nous dit que si on veut changer, il faut changer toute la rotation complètement, car il n’est pas possible d’inverser seulement deux restaurants. Voyant mon dépit, il me dit qu’en lot de consolation, je peux toujours décider de venir prendre un petit déjeuner au Royal Palace, ce qui me permettrait au moins de voir comment il était plus en détails.

Le fonctionnement des repas est très spécial sur la croisière. Vous avez 3 restaurants « classiques » pour les repas du soir, plus 2 spéciaux qui sont payants : le Palo et le Remy. Les restaurants classiques sont automatiquement attribués le soir, les spéciaux sont optionnels.
Vous vous doutez qu’avez 3 restaurants pour notre croisière 4 nuits, il y a forcément un resto qu’on doit faire en double. Sauf que ça, on ne connaît pas le planning des restos du soir avant d’arriver sur le bateau ! Donc si vous souhaitez remplacer un classique par un optionnel un soir, c’est un peu au petit bonheur la chance pour tomber sur celui qu’on a en double. C’est ce qui nous est arrivé dans notre cas.
L’autre truc spécial, c’est qu’on a un numéro de table attitré tout le séjour, en l’occurrence, le numéro 1. Quand on est à la table 1 au Royal Palace, un autre groupe est à la table 1 de l’Enchanted Garden et encore un autre au Animator Palate. Et le soir d’après, on change de resto, mais on garde le même numéro, comme pour les autres groupes. C’est pour ça que le staff ne peut pas nous intervertir deux restaurants : les tables sont déjà prises par d’autres groupes ces soirs là.

C’est un bon compromis que j’accepte. Nous retournons en cabine pour défaire notre valise. Entre temps, le Cast qui s’occupe de notre chambre viendra se présenter. Comme je suis occupée à ranger nos affaires, c’est Mickaël qui ira lui parler. Il n’arrivera pas à comprendre son nom, lorsque je le lui demanderai il me dira qu’il s’appelle « Pablo ». Aucun rapport, son vrai nom était Santanu, mais du coup, nous l’avons appelé Pablo pendant toute la croisière.

Il avait une bonne tête à s’appeler Pablo, donc voilà :p

On s’est posés au calme quelques minutes, le temps de réaliser un peu qu’on allait bientôt partir pour les Bahamas, et à 15h50, nous participons à l’exercice d’évacuation qui nous emmène jusqu’au « Buena Vista Theatre », une très grande salle de cinéma.

Peu de temps après nous, un couple arrivera avec une fillette insupportable. Elle hurlait (littéralement) parce qu’elle voulait aller jouer dans l’air de jeu que je vous ai montré plus haut. Elle a hurlée, criée, frappée ses parents, s’est débattue pendant les 20 minutes qu’ont duré l’explication de la procédure d’évacuation.
Et quand on nous a enfin libérés, qu’on a pris le chemin pour retourner à notre cabine, je peux vous dire que Mickaël et moi avons palis littéralement quand nous l’avons vu rentrer avec ses parents dans la cabine juste à côté de la nôtre.

On a continué à l’entendre hurler, et comme on en avait plus que marre, on ne s’est pas attardés et on est vite retournés sur le pont 11. De toutes façon, c’était bientôt l’heure de la « Sailing Away Party » !!

De retour à la lumière du jour, le ciel est un peu couvert, mais il fait chaud. Histoire de se rafraichir, nous décidons d’aller prendre notre première glace de la croisière. Et mine de rien, il faut quand même avoir le coup de main pour réussir à faire une belle glace a l’italienne.

Puis, nous allons nous poster un peu en hauteur pour voir la scène où aura lieu le show, pas loin de l’entrée pour l’ « AquaDuck ». Ça nous permet de voir de plus haut la piscine Mickey, ainsi que de constater que la piscine Donald a été refermé afin de pouvoir faire plus de place devant la scène.

Petit à petit, ça se remplit, et on sent l’ambiance monter. Et nous aussi nous sommes prêts.

Et ouais, ça se filme pas tout seul les shows :p

Sur les coups de 16h30, ça commence enfin, les CM arrivent, et mettent le feu sur le bateau !

J’ai ADORÉ la « Sailing Away Party » ! Ça te met directement dans l’ambiance, c’est rythmé, tu vois des personnages. C’est tout ce que j’aime. Je n’ai pas pu m’empêcher d’avoir les larmes aux yeux quand j’ai entendu la sirène du bateau sur les airs de « A Dream is a Wish Your Heart Makes » suivi de « We’re Sailing Away ». Aujourd’hui encore, quand je regarde la vidéo, à ce passage, j’ai les larmes qui montent et la chair de poule.
Ce show était vraiment génial, tout ce qu’il faut pour mettre dans l’ambiance de la croisière. Dans les shows à ne pas manquer sur la DCL, celui-ci en fait parti !

Le show terminé, nous nous sommes rendus à l’arrière du bateau pour le voir quitter Cape Canaveral. Cela nous a permis de découvrir le parcours de mini-golf en même temps.

Une gentille personne nous proposera de nous prendre en photo, ce que nous accepterons volontiers.

Et après, nous scruterons le moindre signe pour détecter le départ du bateau.
Finalement, nous ne nous rendrons même pas compte du moment exact où nous partirons, car on ne sentira pas vraiment le bateau bouger. Mais on s’éloignera tout doucement de la côte.
Et pendant que nous prenions le large, des dauphins ont suivis le bateau tout le long.

Déjà en train de préparer leur méfait… To be continued…

Avant de retourner en cabine, nous faisons une halte boisson, pour nous désaltérer un peu. J’ai beaucoup aimé le soucis du détails de Disney, une fois de plus, avec des gobelets thématisés.

C’est le moment où nous décidons aussi d’aller découvrir la zone +18.
 

Et c’est fou comme rien qu’en passant la séparation, le niveau sonore diminue. On se retrouve au calme, dans une ambiance zen et relaxante, juste parfaite. En plus, la piscine à l’air super accueillante.

On ne le voit pas sur les photos, mais il y a également un jacuzzi juste à côté de la piscine avec une petite spécificité : une grande vitre sous les pieds qui donne une vue directe sur l’océan 13 étages plus bas :p

On trouve également un bar avec alcool seulement disponible pour les adultes (normal dans cette zone).

On ne s’attarde pas vraiment et nous retournons dans notre cabine, où une autre enveloppe nous attend.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.