[Floride] Jour 5 : Un an déjà – Joyeux Anniversaire Hanaé – Partie 2

Un peu de détente à Nassau

Nous quittons le bateau vers 12h. Le temps est couvert, très mitigé. On n’est absolument pas assurés de ne pas nous prendre un orage dessus, mais bon, si c’est le cas, on avisera bien. 

Mickael oublie de prendre ses lunettes dans la cabine avant de descendre, ce qui va beaucoup l’embêter. En effet, la réverbération lumineuse est quand même forte et agressive. Nous prenons la direction de la plage en longeant le port. Je suis partagé par un sentiment ambivalent. Clairement l’ambiance me donne l’impression d’être à la maison. Les femmes qui tressent, les shops, les vendeurs ambulants, c’est ce dans quoi j’ai grandi et ça me parle. Beaucoup de gens disent qu’ils sont perturbée par le choc de culture entre la pauvreté et le luxe qui se mêle à Nassau, moi ça ne me surprend pas plus que cela. 

Oksana ne nous avait pas menti, en 15 minutes, on arrive bien sur une plage publique, où il y a peu de monde.

Le sable est fin, l’eau bien bleue et transparente, les vagues sont toutes petites. Il ne manquait que le ciel bleu pour avoir une parfaite image de carte postale. On pose nos serviettes et on va vers l’eau. J’ai Hanaé dans les bras et plus on se rapproche de l’eau, plus je la sens se crisper et s’accrocher à moi. J’entre dans l’eau jusqu’au mollet, mais je n’insiste pas plus quand je vois qu’elle se met à pleurer complètement effrayée. Je me ravise donc et retourne au niveau des serviettes, en laissant Mickaël se baigner seul. 

Mickaël : On a également essayé de la poser juste au bord de l’eau sans que ça ne la touche, mais que je sois assis à côté ou pas, ça ne passait pas du tout.

Mais même sur les serviettes c’est compliqué. Le sable également l’inquiète et elle ne veut absolument pas me lâcher. Je lui donne quelques morceaux de fruits pris au buffet le matin pour la rassurer un peu, mais je ne peux pas bouger d’un millimètre sans qu’elle ne se remette à pleurer. 

Où est passé mon bébé qui ne craint rien ? Et puis j’ai regardé l’heure et j’ai fait une projection un an en arrière et j’ai compris ce qu’il se passait. On était pile sur l’heure où son petit coeur s’était arrêté. On nous avait dit qu’elle pouvait ressentir de la tension plus tard a des moments clés, et il semblait bien que cela se vérifiait une fois de plus (on avait déjà eu l’occasion de s’en apercevoir les premiers mois, les weekends étaient toujours particulièrement compliqués). J’ai donc fait un câlin à mon bébé et je lui ai dit que tout allait bien maintenant, et ça l’a apaisé.

Mickaël nous rejoint quelques instant après. On discute un peu, le temps qu’il sèche. Un homme pas loin n’arrête pas de nous faire signe. Il finit par aller le voir, pour apprendre qu’apparemment il ressemble à un DJ connu. 

J’ai pas retenu le nom du DJ, mais ça m’aurait bien intéressé de savoir si c’était vraiment vrai 😅

Comme la petite commence à s’endormir, nous décidons de plier bagage. Mickaël la remet au dos, et nous repartons à la découverte du reste de la plage.

Nous tombons sur un bar qui sert des noix de cocos. Je suis une parfaite addict des noix de coco, ce doit être mon sang antillais qui veut ça. Mickaël insiste un peu pour que j’en prenne une, et il a bien raison parce que ça me fait réellement plaisir. 

On se remet en route pour retourner au bateau, avec un petit détour par Dunkin Donuts pour capter leur free wifi et pouvoir discuter un peu avec les amis (et la famille qui souhaite un joyeux anniversaire à notre koala qui dort bien tranquillement contre son papa). 

Et vérifier si y’a pas un Pokémon rare ou régional histoire d’être sur… Je suis en vacances, mais ça m’empêche pas de chasser le Pokémon par moment 😁

Notre balade nous emmène jusqu’à l’entrée d’une Escape Game super bien thématisée à l’extérieur, à tel point que nous avons à un moment cru qu’il s’agissait d’un musée. Nous nous y arrêtons pour regarder d’un peu plus près.

Puis, nous nous arrêtons dans un magasin. Nous avons d’abord été attiré par une vitrine qui affichait un tablier assez drôle, et finalement, nous y avons quand même passer pas mal de temps à regarder les articles. J’en ai profité pour m’acheter enfin un chapeau pour me protéger du soleil. J’y achèterai aussi un bracelet à Mickaël en cadeau pour le remercier de m’avoir si bien soutenue durant l’année (et d’être un papa si génial pour Hanaé) et un petit tambour pour notre demoiselle qui n’est plus endormie.

Et puis surtout, on profite bien de la clim aussi. Il commence à faire un peu chaud dehors, donc c’est plutôt bienvenu. D’ailleurs, cette boutique vendait aussi des glaces à l’étage, et bizarrement, y’avais pas mal de gens qui faisaient la queue.

Voici un petit florilège de ce qu’on a pu voir dans la boutique :

Finalement, c’est sur les coups de 14h30 que nous remontons sur le Magic, avec au passage l’agent de sécurité qui souhaite un bon anniversaire à Hanaé. 

J’ai trouvé vraiment très sympa cette balade un peu improvisé. J’avais quand même pas mal d’à priori sur les escales de croisière. Je me disais qu’on avait vraiment pas le temps de découvrir grand chose avec les activités proposés, mais en fait, même en ne prévoyant rien, il y a de quoi faire et profiter. 

La dernière fois, nous avions été à Atlantis pour l’aquarium et la nage avec les dauphins. C’est pas du tout le même délire, mais j’étais content aussi de faire une sortie improvisée sans trop savoir où on allait. On se fixe une heure, un itinéraire, puis on voit ce qu’on trouve sur la route. En plus, ça coûte rien de faire ça, donc c’est tout bénef.

Laisser un commentaire