[Floride] Jour 8 : Hello again Disney World – Partie 4

Happily Ever After

Direction une attraction classique, immanquable quand on a un bébé : It’s a Small World. La fois d’avant, nous l’avions fait de nuit durant une Very Merry Christmas Party et n’avions vraiment pas accroché plus que ça. Aujourd’hui, je suis convaincue que le fait d’avoir un bébé va nous faire avoir un regard neuf sur l’attraction.

Nous avons un FastPass, qui nous ouvre un véritable boulevard, car il n’y a absolument personne devant nous. Comme prévu, nous trouvons l’attraction bien plus intéressante que 4 ans avant, mais continuons à préférer la version parisienne qui est plus joyeuse à nos yeux. Mais Hanaé est toujours autant attentive dans cette attraction, et regarde absolument partout.

A la sortie, nous avons même droit à l’affichage de son prénom sur le tableau qui dit « goodbye », et sur le moment on est un peu surpris, parce qu’à aucun moment on avait scanné son Magic Band donc on se demandait comment ils savaient qu’elle était dans le bateau. Mais vu qu’elle est sur notre compte, il doit y avoir une connexion.

Mon avis d’époque était surtout que cette attraction était indigne de la version qu’on pouvait trouver en France, et je l’avais vraiment trouvée horrible à l’époque. Mon avis aujourd’hui est plus édulcoré. Je continue à trouver la version française plus intéressante, plus belle et plus lumineuse, mais ça passe mieux que la dernière fois.

Concernant le nom d’Hanaé, il me semble avoir lu que les Magic Band fonctionnement également à distance. Il suffit qu’on soit passé à côté d’un capteur à la fin de l’attraction pour que ça détecte qu’il y avait un enfant je pense.

Ils nous reste un peu de temps avant notre 3ème FP du jour qui est Peter Pan et qui se débloque à 19h. Alors nous décidons de nous promener un peu dans les alentours. On va aux toilettes de la zone Raiponce, et on laisse Hanaé se dégourdir un peu les pieds et jouer avec son ballon.

Heureusement qu’il est bien lesté d’ailleurs, parce que le nombre de fois où elle le lâche et qu’il part un peu loin est énorme. A l’heure pile, nous entrons dans la file FP de Peter Pan, et partons au pays imaginaire.

Là aussi, avec le recul, je trouve que finalement, notre version est plus réussie que la leur, alors que la dernière fois c’était l’inverse. Mais il faut avouer qu’entre temps il y a eu une sacrée réhabilitation à Paris qui a retiré les à-coups qu’il pouvait y avoir.

En ressortant, il est temps pour nous de nous diriger vers Tomorrowland car nous avons une Dessert Party qui nous y attend.

Puisque je savais que nous n’aurions pas beaucoup de temps à MK ce jour-là, et que je voulais pouvoir voir Happily Ever After dans de bonnes conditions sans attendre pendant 2 heures sur Central Plaza, j’avais opté pour une Dessert Party qui nous donnait accès à un emplacement privilégié pour voir le show.

Pour y aller, on est passé du côté de Mad Hatter Tea Party, ce qui nous permettra d’admirer le château sous les belles couleurs de Floride.

Joli hein ? En fait, j’ai coupé la photo. A ce moment là, le “fleuve” était en cours de rénovation, donc en vrai, ça donne ça :

La Dessert Party a lieu à Tomorrowland Terrace, où on est accueilli à un guichet par 2 CMs. Le premier nous recherche sur une liste, pendant que le second nous montre où garer la poussette. Il faut savoir qu’il y a 2 types de Dessert Party. Les deux offrent le même buffet, mais l’un donne un placement assis tandis que celui que nous avons choisi donne juste accès à un emplacement privilégié.

Nous voilà en possession de notre (joli ?) sésame sur le bras. On va pouvoir aller admirer le buffet maintenant.

Le buffet en lui-même comme son nom l’indique, propose diverse sorte de dessert. Il y a plusieurs stands, dont un où on peut faire et décorer ses propres cookies. Il y a également plusieurs boissons froides ou chaudes à disposition en libre service.

Lorsqu’on nous installe à notre table, je remarque que plusieurs personnes mangent des burgers. Je me demande alors s’il y a également un stand avec une option salée, ce qui m’arrangerait, mais en réalité, c’est simplement que les personnes étaient parties chercher des cheeseburgers dans un fast-food à coté et étaient revenus avec.

L’unique option de met salé à la Dessert Party est le cheeseburger egg roll, une sorte de nem. J’ai trouvé que le buffet globalement était très bon. Ma plus grande crainte était que tout soit trop sucré, surtout pour la diabétique que je suis, mais finalement, c’était très raisonnable. Ce sont souvent des petites bouchées, ce qui permet de goûter à beaucoup de choses, et il y a assez de variétés pour contenter tout le monde, même les personnes compliquées comme moi qui n’aiment pas le chocolat.

Personnellement, je trouve qu’on a quand même vite fait le tour de ce buffet. Après, je dis ça, mais il y a quand même 2-3 trucs qu’on a pas eu le temps de goûter, donc c’est qu’il y a quand même de quoi faire. Ca n’empêche que ce qu’on y trouvait était bon.

Par contre, les Cheeseburger Egg Roll, c’est une tuerie. J’y suis retourné plusieurs fois pour faire ma dose de salé, mais c’était vraiment pas mal. 
J’ai été très étonné de voir qu’on avait également du champagne. Avant de goûter, et de comprendre que “Sparkling Cider Juice”, ça voulait juste dire que ce que ça veut dire : du jus de pomme avec des bulles, comme du Champomy…

On en profite un bon moment et vers 20h30, nous partons pour la zone privilégiée. Il y a quand même déjà pas mal de monde d’installé et qui attend alors que le show ne commence qu’une demi-heure plus tard. On gare la poussette près d’une bordure, et nous arrivons tant bien que mal à trouver des places pas trop mal, avec une bonne visibilité. En attendant que le show débute, Mickaël fait des réglages sur le reflex, et moi j’occupe Hanaé qui a envie de descendre marcher.

C’était quand même compliqué de trouver une place, la zone était déjà bien remplie. En plus, je voulais installer mon reflex sur un trépied pour faire de la pose longue, et je me voyais mal arriver en plein milieu et gêner des gens déjà installés depuis un moment.

C’est un show dont j’adore particulièrement la musique, les scènes et le mapping sur le château. Alors je voulais absolument immortaliser ce moment de la meilleure manière possible.

Je rêve de voir Happily Ever After depuis des années, et à l’approche du moment fatidique, je suis un peu fébrile. Je suis même persuadée que je vais pleurer en voyant le show. Mais finalement, aucune larme. Je suis totalement émerveillée et le show s’avère aussi réussi et émouvant en vrai qu’en vidéo pour moi. Tout me plait dans ce show, du mapping, à la bande son. Je trouve qu’il s’en dégage une âme plus forte que Wishes.

Dès les premières notes, l’attention d’Hanaé s’est focalisée sur le château et les feux d’artifices, même si elle a passé un bon moment à tourner la tête en arrière parce que les lasers venant de derrière nous, ainsi que le son, l’intriguait.

Et pour moi, pendant ce temps là, c’est un peu la douche froide. Mes réglages pour le reflex n’ont pas fonctionné, et j’ai complètement foiré mon coup.

Forcément, je m’en rend compte dès le début, et je n’arrive pas à rectifier le tir. Je suis tellement blasé que j’ai directement rangé le matos, et ça m’a pourri le reste du spectacle, alors que c’était celui que j’attendais le plus de tout ce séjour. Celles qui sont au dessus sont les seules que j’ai réussi à à peu près sauver, et les 3 dernières sont mêmes meilleures alors que je les aient prises à main levée sans trépied.

Avec le recul, ça passe mieux maintenant, mais ça m’a vraiment soulé sur le moment et ça m’a gâché tout le reste de la soirée, j’aurai aimé en profiter plus. C’est une erreur que je ne referai plus pour les prochains spectacles.

Hanaé a tenu pratiquement tout le show, avant de s’endormir sur les toutes dernières minutes. Et ni la musique, ni les bombes du final, ni les cris et applaudissements de la foule ne l’ont réveillée.

Pour me remonter le moral, j’arriverai quand même à avoir une photo avec le mapping de fin, celui que je voulais le plus avoir.

Nous avons pu la remettre dans la poussette sans qu’elle n’ouvre un œil, et faire tout le trajet jusqu’à l’arrêt de bus sans qu’elle ne soit perturbée. Nous aurons la chance de ne pratiquement pas attendre d’ailleurs, un bus pour notre resort est arrivé rapidement, et pareil, le re-transfert poussette – bras de maman ne l’a pas réveillée, ce qui nous a quand même laissé sans voix. Elle s’est réveillée uniquement quand nous sommes rentrés dans notre chambre.

Un mal pour un bien, car nous prenons le temps de préparer les affaires pour le lendemain, en la laissant se promener tranquillement. Mais quand même, nous nous couchons relativement tôt, vers 22h45, avec un bébé qui ne fera aucune résistance pour rejoindre les bras de Morphée après cette journée riche en émotion.

Laisser un commentaire