[Floride] Jour 9 : A la découverte du Flower and Garden Festival – Partie 1

Retour à EPCOT

Nous nous réveillons après cette première nuit au Coronado. Nous avons très bien dormi, et Hanaé aussi, pas perturbée pour un sou par le changement d’environnement.

Le réveil est assez matinal car le parc que nous avons choisi de faire aujourd’hui dispose d’Extra Magic Hours. Nous nous réveillons donc à 7h. Il faut quand même trouver un nouveau rythme pour cette semaine.

Mickaël qui est de la team « je prends ma douche le soir » s’habille en premier et pendant que je donne son bain à Hanaé, prépare son biberon. Nous l’installons ensuite au milieu du second lit que nous n’utilisons pas, entouré d’oreillers pour qu’elle boive son biberon tranquillement. Pendant ce temps, je prends ma douche rapidement, finit de préparer notre sac pour la journée, et à 8h nous sommes dans la voiture, en route pour EPCOT !

Le coffre des voitures américaines, ce bonheur pour avoir de la place.

Ah EPCOT. De très loin, le parc que nous avions le plus apprécié lors de notre visite en 2015. C’est avec une certaine excitation qu’on s’apprête à le retrouver, même si nous savons qu’il n’y a pas forcément de grande nouveauté ici depuis notre passage.

Même sans nouveauté, pour rien au monde je ne manquerai EPCOT, je me sens tellement bien dans ce parc.

Encore une belle photo qui permet de remercier nos amis les lovebugs ❤️

Assez rapidement, on aperçoit au loin la boule symbole de ce parc qui se voulait futuriste.

On est garé au parking à 8h15. La devanture depuis le parking est en travaux, notamment avec la future attraction des Gardiens de la Galaxie à venir. On se gare pas trop loin tout de même, et un quart d’heure plus tard, nous passons la guérite d’entrée.

Jour d’EMH oblige, il y a quand même foule dans le parc et ce dès l’entrée. Puisque nous sommes en mai, nous tombons en plein milieu du Flower and Garden Festival. Ça sera l’occasion pour nous d’admirer au fil du parc les différentes taupières installées un peu partout dans le parc.

Mais pour l’heure, notre objectif est le pavillon Norvégien et son attraction sur Frozen. En effet, connaissant sa réputation, nous avons privilégié l’option de la faire dès l’ouverture, pour ne pas avoir à y prendre un FastPass. Et c’est un bon choix, car même s’il y a déjà du monde, la file avance vite. On peut laisser notre petite se dégourdir les jambes tranquillement, tout en avançant régulièrement. On observe la thématisation de la file rapidement, je la trouve très chouette.

Vous pouvez apercevoir Oaken qui vient faire un petit coucou par la fenêtre du sauna de temps en temps 😉

A vrai dire, je ne sais absolument pas à quoi m’attendre comme attraction puisque je n’ai absolument jamais regardé ce qu’elle donnait. On embarque dans la barque, et comme toujours, je suis plus intéressée par les réactions sur le visage d’Hanaé que par l’attraction en elle-même. Si au début elle ne semble pas spécialement enthousiaste, dès qu’on aperçoit Olaf, je perçois un début d’excitation. Le recul de la barque sur Let It Go la scotchera sur place, ce qui donnera une photo très drôle à l’arrivée.

Au final, je trouve l’attraction assez chouette. Pas indispensable, mais vraiment chouette, surtout si on a des fans d’Arendelle dans le groupe. Elle est vraiment jolie.

J’ai trouvé l’attraction plutôt sympa dans son ensemble moi aussi. Mais j’ai quand même du mal à m’y faire à ces animatronics avec le visage projeté en vidéo plutôt qu’un vrai visage. Mais bon, je comprend que ça doit être plus simple à gérer comme ça.

De toute manière, même si vous n’arrivez pas à la faire en Floride, on aura bientôt une version (a priori) améliorée en France, donc suffit d’attendre encore un tout petit peu 😊

Evidemment, on sort dans une boutique, et là, on est bien content que notre fille soit encore bien trop jeune pour être intéressée par tous les goodies qui sont en ventes, même si nous, nous ne pouvons pas résister à l’envie de lui en faire essayer quelques-uns.

Maintenant que l’attraction est faite, nous pouvons prendre le temps de déambuler, puisque notre prochain FP n’est pas avant 10h. Hanaé est toujours en admiration totale devant son ballon.

On remonte vers Future World en passant du côté du pavillon Mexicain, ce qui nous donne l’occasion d’admirer les taupières des 3 Caballeros. C’est magnifique de voir la finesse du travail mené dessus par les jardiniers.

Il y a de plus en plus de monde dans le parc, on en croise beaucoup qui vont dans le sens opposé du notre. En chemin, le sourire ravageur d’Hanaé fait encore une victime au niveau d’un spot de vente DVC. On en repart avec des stickers pour elle, mais manque de chance pour elle, avec la session que Mickaël avait faite sur le bateau, elle n’avait rien de plus à nous apprendre pour essayer de nous convaincre.

Et pourtant, si j’étais riche, ça serait pas l’envie qui manquerait de pouvoir se dire qu’on peut re-partir tous les ans x)

Un petit stand à côté sera l’occasion pour Elia d’essayer des nouvelles oreilles sorties à l’occasion du festival.

Nous prenons la direction de « The Land », pour faire Soarin, une des attractions qui nous avait le plus plu en 2015.

On prévoit de faire un baby switch, mais entre temps, Hanaé s’est endormie dans la poussette. Comme on ne peut pas rentrer dans le bâtiment avec la poussette, je décide donc de me mettre sur un côté avec elle, pendant que Mickaël va faire l’attraction.

Petite info donc pour les possesseurs de poussette : vous ne pouvez pas rentrer avec la poussette dans tout le bâtiment The Land. Il faut obligatoirement la laisser dehors, en face du bâtiment. Je préfère le préciser, car ça demande une certaine logistique si vous avez un bébé et que vous voulez faire un restaurant ou un attraction en particulier dans ce bâtiment.

Je m’occuperai dans la file d’attente avec l’application Play Disney Parks. Dans la file de Soarin en particulier, on peut jouer en équipe pour répondre à des questions sur les différents pays du monde.

Il mettra environ 30 minutes avant de revenir, absolument ravi d’avoir fait cette nouvelle version. Il me relaie pour garder Hanaé qui dort toujours pendant que je fais le baby switch.

La file avance assez rapidement. J’ai la chance de me retrouver dans la cabine du milieu, au 1er rang. L’emplacement est parfait pour moi pour découvrir cette nouvelle version de Soarin’, et je dois avouer que je suis très contente et rapidement emportée dans l’attraction. La HD rajoute incontestablement un petit quelque chose en plus.

Même constat pour moi : la HD est vraiment un gros plus sur cette attraction, l’immersion est meilleure. Si vous faites bien attention, vous pourriez trouver un Hidden Mickey sur le trajet dans les airs 😉

Je ressors avec le sourire aux lèvres, et je suis interpellée par une femme qui souhaiterait acheter le meme serre-tete que moi. Je lui explique alors que c’est une exclusivité DCL, et elle ne cache pas sa déception.

Moi pendant ce temps là, je fais joujou sur Messenger où je me rend compte qu’il existe des filtres exclusifs à la localisation. Voyez vous même :

Sans traîner en route, je retourne retrouver mon homme et ma fille qui s’est réveillée entre temps. C’est parfait car derrière, nous avons un FastPass pour une attraction baby friendly: Finding Nemo. Nous garons la poussette au parking à poussettes et nous introduisons dans The Sea avec notre petite toute contente.

Elle regarde partout pendant l’attraction, même si elle n’est pas spécialement familière de Nemo. Nous aurons droit à un mini arrêt dans le tunnel censé symboliser le courant ouest australien, et heureusement qu’il ne s’éternisera pas trop parce que rapidement, la voix de crush devient entêtante. 

Et puis c’est surtout qu’après avoir vu plus de 10 fois la même séquence, ça commence à faire long 😅

Ici aussi, en 2015, j’avais particulièrement été séduite, parce que la sortie de l’attraction emmène dans un aquarium géant. Etant une grande amatrice de la faune maritime, cela fait toujours son petit effet, et il faut croire que j’ai transmis cela à Hanaé également puisqu’elle reste un moment fascinée par ce grand aquarium avec ses poissons.

Nous traînons volontairement le pas puisque nous avons le temps avant l’heure du déjeuner. Pendant que je fais une pause toilette, je charge Mickaël de mettre sa crème solaire à Hermione, ce qui m’occasionnera un fou rire en les retrouvant à la sortie des toilettes.

Forcément, cette enfant ayant la bougeotte, il s’est retrouvé à devoir la bloquée dans une combinaison improbable au sol pour pouvoir lui étaler la crème comme il faut.

Ça sera d’ailleurs la seule fois où je le ferai, car ça ne fonctionne plus depuis comme technique 😅

Il est temps d’aller manger pour notre mini, mais avant d’aller récupérer la poussette, nous nous arrêtons dans la boutique en sortie. Au cours de notre déménagement, Mickaël a égaré son pull avec les mouettes de Nemo qu’il adorait. J’aimerais bien le lui retrouver, mais malheureusement, même si le pull se fait toujours, il n’y a plus sa taille. Nous repartons donc bredouille, direction World Showcase.

J’aimais tellement ce pull… Surtout que c’est un beau souvenir de notre ancien séjour. Mais bon, j’étais déjà étonné de voir qu’ils le faisaient encore après plusieurs années.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.