[Floride] Jour 3 : It’s time to cruise – Partie 3

Sailling away

A 15h30, Mickael et moi sommes réveillés par le message du commandant dans les cabines pour l’exercice d’évacuation. C’est un peu rude comme réveil et on a vraiment du mal à émerger (vive le jet lag). Hanaé par contre, pas perturbée pour un sou. Je préfère attendre le plus tard possible pour la lever, ce qui donne 15h55 pour un exercice à 16h.

J’avais tellement pas envie de me lever à ce moment là, comme si j’avais un rocher ou quelque chose qui me tirait le plus profond possible dans le lit. On a beau dire qu’on ressent pas le jet lag, si on s’allonge c’est fini, on s’endort direct.

Vu que c’est notre seconde croisière, on est un peu rodés. On suit les instruction et on se retrouve à l’Animator’s Palate où pendant 10 minutes on nous explique ce qu’il faudra faire en cas d’urgence et d’évacuation nécessaire.

Autant vous dire que pas grand monde ne fait attention à ce qui se passe pendant une partie des explications. Donc comptez uniquement sur vous même si y’a un problème 😀

Globalement, c’est les mêmes instructions que pour un avion ou dans une entreprise. On prend son gilet de sauvetage (bon ok, pas dans une entreprise pour ça), on se rend à son point de rencontre défini (donc là où on se trouvait pour les explications), on tire dessus pour le gonfler et c’est parti.

Ensuite, nous montons au pont 9 pour voir la Sail a Wave Party. Je m’arrête au passage prendre une glace, parce qu’il fait très chaud et lourd.

Au départ je n’avais pas réellement envie de voir ce show, mais quitte à être réveillés, pourquoi pas. On arrive à trouver un spot pas trop mal placé. Hanaé fait la tête; elle est comme moi, quand on la réveille, elle est souvent de mauvais poil. En plus elle ne voit pas grand chose, donc ça ne l’intéresse pas. Je la prend sur mes épaules quelques minutes à l’arrivée des personnages, mais assez rapidement, elle réclamera de retourner dans les bras de son père.

Le décompte est donné, “When you wish upon a star” résonne, et c’est parti, nous levons les voiles !

Perso j’ai pas vu grand chose du show puisque j’étais en train de donner la meilleure place à Hanaé. Du coup, j’ai préféré le show de départ sur le Disney Dream, mais c’est pas très objectif. Par contre, j’ai beaucoup aimé les danseurs qui avaient des costumes basés sur les personnages Disney.

Nous nous mettons sur le côté droit du bateau pour le regarder quitter le port. Hanaé est surexcitée et regarde partout. On fait des coucous aux autres bateaux sur le rythme des musiques du DJ qui continue d’animer.

Nous retrouverons d’ailleurs une musique de notre mariage que nous avions entendu pour la première fois sur le Dream : “Shut Up and Dance” de Walk the Moon 🙂

Un fois le bateau bien avancé, nous allons tout à l’arrière du bateau, pour constater qu’à Miami, le temps tourne sérieusement à l’orage. On quitte un ciel gris menaçant, pour un ciel bleu complètement dégagé.

On aura l’occasion de voir Miami Beach qui se trouve juste à côté du port.

Avant de retourner à la cabine, nous passons prendre une boisson, du coca pour moi, et du thé glacé pour Mickaël. Dans notre cabine, nous retrouvons un prospectus pour la nursery accroché à notre porte.

Pareil que pour le berceau, pour ceux qui sont intéressés, voici les informations pour la nursery :

On rencontre également Craig, un jamaïcain, qui s’occupera de notre cabine pendant toute la croisière.

Nous nous installons sur le balcon pour donner son goûter à Hanaé et profiter du départ en mer. On est déjà bien loin de Miami, on ne voit même plus la côte. On profite de ce creux pour s’installer dans la cabine: je défais les bagages maintenant arrivés au complet, et Mickaël range poussette et siège auto dans le placard. Ils ne les quitteront plus jusqu’au débarquement.

Hanaé explore la cabine et touche à tout. Comme il y a encore des annonces dans la cabine, on cherche comment les désactiver sur la télé, mais on ne trouve pas l’option. Tant pis, on posera la question à Craig quand on le recroisera. Pendant que je finis les rangements, Mickaël donne son bain à la petite. La baignoire se remplie vite, par contre, il y a une fuite, ce qui fait qu’à la fin de son bain, elle n’est plus que dans un tout petit fond d’eau.

Je me demandais si j’étais fou pendant le bain, j’avais l’impression de l’avoir bien remplie, mais il n’y avait pas grand chose. Mes doutes se sont envolés quand j’ai re-rempli la baignoire et qu’il ne restait que 2cm d’eau à la fin du bain.

Mais bon, on s’est accoutumé avec jusqu’à la fin du séjour, c’était pas non plus un énorme problème.

On la met en pyjama, et nous partons en balade sur le bateau. Pas de spectacle pour nous pour ce premier jour. Le timing était trop serré et je pense qu’Hanaé n’aurait pas tenu les 45 minutes de shows. Elle avait besoin de se défouler.

Je ne me souviens plus du show qui était proposé pour ce soir là, mais je crois que c’était un truc de marionnettes. Autant dire que ça ne nous faisait pas grand chose de le louper.

On s’arrête à Shutters pour voir les premières photos prises (et pleurer devant le prix des photos ahah). Mickaël en profitera pour participer à un jeu concours.

Il y avait un jeu concours qui permettait de gagner un package de 10 photos (pour une valeur de 229$ si mes souvenirs sont bons, donc c’est pas négligeable). Seule condition : venir le jour de l’embarquement, et remplir un petit papier avec son nom et numéro de chambre.

Puis, nous allons visiter les boutiques. On retrouve Oksana, qui tombe définitivement amoureuse d’Hanaé. Elle la prend d’abord pour un garçon, ce qui nous fera rigoler. On fait un tour et on voit pleins d’articles très sympas mais quand même chers. Je repère plusieurs articles mais préfère me laisser le temps de la réflexion et les prendre en fin de croisière. Erreur de ma part, on ne reverra plus une partie de ces articles de toute la croisière.

Il y avait pleins d’articles super cools, mais ils ont tous disparus après le premier jour… 2 hypothèses : soit c’était des articles exclusifs à l’embarquement, mais ça serait chelou de faire ça, soit on est tombés pile sur le renouvellement de la gamme des produits.

En revenant de la croisière, on est tombés sur un post de la DCL sur Instagram qui faisait la promotion d’un serre-tête qu’on a trouvé après le premier jour. Donc on penche plus sur un changement de produits.

Vous noterez la petite étiquette en dessous qui dit “Snow White” au lieu de “Rapunzel” 😀

A 20h on va se mettre dans la file pour “Lumière’s”, qui est le premier restaurant de notre rotation. La file est immense. Je suis surprise, je ne me souviens pas avoir vu les queues aussi longue sur le Dream.

A 20h15, les portes s’ouvrent. Contrairement à la dernière fois, nous n’avons pas fait de demande pour être seuls à table. Je me demande alors avec quelle famille nous allons nous retrouver.

Et bien, avec personne ! La table 12, que nous occuperons, est une table de 3, qui est servie par Dejan, un ukrainien, qui sera notre serveur principal, et Jesus, un indien, son assistant. A la tête de leur équipe, il y a Valentin, un grec, et tous les 3 seront bien évidemment aux petits soins pour nous. Hanaé a même droit à des coloriages pour s’occuper pendant le repas (vous vous douterez bien qu’elle s’en fichera totalement).

C’est ma fille, donc forcément qu’elle s’en fiche. Si on est a table, c’est pour une bonne raison : la bouffe !

Pour ce premier repas, nous décidons de nous faire plaisir et optons pour un cocktail chacun : un “Princess Delight” sans alcool pour moi (fruit de la passion et mangue) et “Double Crowned” pour Mickaël (du jus de citron avec du Cointreau).

Je suis pas sûr de l’avoir fini ce cocktail. Il était assez bon, mais comme tout les cocktails, j’ai du mal avec les alcools forts. Mais bon, je voulais inaugurer le début des vacances comme il se doit !

Pour commencer, on nous amènera du pain avec un petit accompagnement. L’assortiment changera tous les soirs pour chaque restos.

Je ferai remarquer à Elia que j’ai l’impression que le bateau bouge beaucoup plus que le Dream, ce à quoi elle répondra que c’est juste mes souvenirs qui sont flous.

Je trouve quand même que ça tremble pas mal, mais globalement, je n’y ferai plus trop attention les autres jours.

Je choisirai de faire entrée + plat, et Mickaël fera entrée + plat + dessert.

En entrée, j’opte pour un confit de canard tandis que Mickaël prend des croquettes de brie. Mon entrée était bonne mais pas exceptionnelle.

C’était pas mauvais pour moi, mais ça se mangeait assez vite. Et tant mieux quand on connaît la suite.

En plat, j’ai choisi du Saumon royal qui était tout simplement très bon, juste cuit comme il faut. je n’ai presque pas touché à l’accompagnement par contre, il y avait de la truffe et je n’en suis pas fan du tout.

Mickael a pris le Filet Rôti Chateaubriand, et en dessert un strawberry shortcake Sunday.

La viande était un peu saignante, mais c’était franchement pas mal, comme souvent sur les DCL. Et le sundae, maintenant que je le revois, j’ai faim, je m’en ferai bien un là maintenant 😀

Hanaé aura comme prévu droit à son assiette de purée qu’elle boudera comme celle du midi. Elle prendra par contre sans soucis son biberon.

A la fin du repas, Dejan vient me demander ce qu’il faut prévoir pour le repas d’Hanaé, Midi et Soir. Je demande des légumes, des pâtes et de la dinde, qu’il fera livrer au Cabana’s. Et pour le soir, pareil. Il nous prévient que le lendemain, nous mangerons à l’Animator’s Palate et que nous auront droit à un show pendant le repas.

Sur les coups de 21h15, nous retournons à la cabine. On y découvre un crabe sur le lit, qui a été ouvert et préparé.

Le lit hein… Pas le crabe… 😀

On couche Hanaé sans aucun soucis, elle s’endort en 2 minutes.

Nous prenons chacun une douche rapide, le pack Connect@Sea qui nous permet d’avoir 50 Mo gratuitement, et extinction des feux. Demain, on sera à Key West.

Le pack Connect@Sea permet d’avoir une connexion internet en pleine mer. Mais autant vous dire que ça coûte assez cher : 19$ pour 100Mo, 39$ pour 300Mo, et 89$ pour 1Go !

Par contre, si vous vous y connectez le premier jour, vous pouvez réclamer un package de 50Mo gratuitement. C’est pas grand chose, mais si vous en avez besoin pour une raison ou une autre au cours du séjour, c’est toujours ça de pris 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *