[Floride] Jour 4 : Escale à Key West – Partie 1

Une courte balade à Key West

Le réveil pour ce 4 mai est moins matinal que la veille. Mickaël se réveille un peu après 5h30, tandis qu’Hanaé et moi émergeons une heure plus tard (bon en vrai, je me suis réveillée une première fois à 4h du matin encore, mais j’ai réussi assez facilement à me rendormir).

Mickaël : Le jet lag continue de frapper… J’en profiterai pour prendre quelques notes sur le séjour sur mon téléphone, mais au bout d’un moment, le temps devient long.

Nous avons bien dormi. Comme toujours la literie Disney est magique. Et moi qui craignait d’être brassée parce que nous avions une cabine à l’arrière du bateau, je suis plus que surprise de voir que tout se passe très bien.

Pareil pour moi, je n’ai même pas remarqué un mouvement en particulier par rapport au Dream, alors qu’on est vraiment (presque) en bout de bateau cette fois.

La curiosité m’emmène sur le balcon pour voir où on se situe. La différence de température entre la cabine et le balcon m’assomme un peu. La chaleur est humide et on le sent bien. Nous sommes toujours en mer, mais pas loin de Key West. Le bateau est en train de ralentir et on voit au mouvement des vagues qu’il crée qu’on ne devrait pas tarder à accoster.

A 7h30, nous montons de 2 niveaux pour prendre le petit déjeuner au Cabanas. J’apprécierai tout au long de la croisière le fait que nous soyons juste à proximité des ascenseurs les plus proches, même si ça a l’inconvénient d’être trop chargé aux moments des pics (donc vers 7h et vers 13h).

Sur certains horaires, on a plus vite fait de monter ou descendre à pieds que d’attendre les ascenseurs… Mais bon, on s’y fait.

Il y a une chose qui m’a marqué sur cette croisière et dont je ne me souviens pas sur la précédente, c’est qu’ils portent une attention toute particulière à la propreté des mains. Je m’explique: la veille, avant d’accéder au bateau, nous avons dû nous frictionner les mains à l’aide d’un dispositif qui diffusait une solution antiseptique. Avant chaque entrée dans un restaurant, les CM fournissent des lingettes nettoyantes, et avant d’accéder au Cabanas, passage obligatoire au lavage de main. Je trouve ça vraiment bien, ça évite la propagation des germes au maximum.

J’aime bien aussi ce nouveau mode de fonctionnement. Je m’avance peut-être, mais peut-être qu’ils ont décidé d’ajouter ces normes de sécurité depuis l’incident de gastro sur une autre croisière (non Disney).

On trouve une place facilement, il faut dire qu’à 6h30, il n’y a pas encore grand monde debout.

Je vais me servir en premier. Le buffet est une fois de plus bien garni. Il y a du sucré et du salé à profusion, et surtout, ce que j’attendais avec impatience: des gaufres Mickey ! Je ne suis pas une grande amatrice de gaufres, sauf celles-ci. Je ne sais pas si c’est leur forme ou que la recette de la pâte est particulière, mais j’en raffole vraiment. Mon petit déjeuner restera majoritairement salé, et je prendrai en plus des morceaux de fruits pour Hanaé.

Voila des photos du buffet du petit dej pour les grosses bouffes :

Nous mangeons tranquillement, en prenant notre temps. On reconnaît déjà par-ci par là certains CM (Valentin, notre Head Server viendra même nous faire un coucou), et Hanaé remporte toujours tous les suffrages de mignonitude auprès des gens qu’on croise.

Le petit déjeuner fini, nous retournons en cabine pour nous préparer. En effet, même si pour cette croisière nous n’avons réservé aucune excursion, nous avons quand même choisi de descendre du bateau. Pour cette halte à Key West, j’avais lu plusieurs forums et de nombreuses personnes conseillaient d’aller à la plage de Fort Taylor, à une vingtaine de minutes de marche. Cela permettait de faire une petite balade autour du port pour apercevoir un peu Key West.

Le temps qu’on se prépare, nous sortons du bateau à 9h, après avoir un peu tâtonné pour trouver la sortie. Il fait beau et déjà très chaud. Mickaël met Hanaé au dos, et nous entamons notre petite balade.

Même pas 5 minutes après notre départ, Hanaé s’était endormie. Parfait, au moins elle ne râlera pas de ne pas pouvoir bouger comme elle veut (Hanaé n’aime pas être portée en général).

Elle trouvera quand même le moyen de perdre une chaussure tout en dormant (pareil, elle n’aime pas avoir des chaussures donc elle les enlève dès qu’elle peut), ce qui nous fera faire demi-tour sur une centaine de mètres.

Le trajet jusqu’à la plage nous prendra quand même une demie heure, avec la chaleur qui nous pesait sur les épaules. Nous avons volontairement traîné sur la route histoire qu’Hanaé dorme suffisamment pour profiter ensuite de la plage.

Et moi ça me permettait d’en profiter pour prendre quelques photos des lieux. Mais oui, attendez-vous quand même plus a 30 bonnes minutes de marche plutôt que 20 minutes. Ça se fait bien, mais il vaut mieux prévoir avec le retour aussi.

En tout cas, Key West a l’air très beau de ce qu’on peut voir !

On peut aussi croiser des drôles de véhicules :

Key West étant la fin de la Floride, on se trouve pile au bout de la route 1. Pour info, elle longe toute la côte Est des USA et monte jusqu’au Canada !

Les coqs sont extrêmement présents à Key West.

On doit leur présence au fait qu’il était une source de viande facile à une époque, et à cause de la proximité avec Cuba, ils ont vite été élevés pour faire des combats de coqs.

Ces combats ont par la suite été interdits, et les coqs vivent depuis en liberté dans la ville. Ne soyez pas étonnés d’en voir un traverser la route 😉

Hanaé se réveillera seulement sur la fin du trajet.

La plage de Fort Taylor se trouve dans un parc naturel dont l’accès est payant, 5$ pour nous 2. Je laisserai en plus un billet de 5$ pour la préservation de l’environnement. Entre l’entrée du parc et la plage, il faut bien compter encore 15 minutes de marche.

On avance jusqu’à la mer, et je suis très contente quand on commence à l’apercevoir. Ma joie est rapidement nuancée parce qu’on remarque qu’il y a beaucoup d’algues. Quel dommage !

Laisser un commentaire