[Floride] Jour 7 : Une journée en mer – Partie 1

Une matinée en mer

Nous sommes le 07 mai. Aujourd’hui, c’est journée en mer. Comme une tradition, après un réveil tout en douceur, nous allons prendre le petit déjeuner au Cabanas.

Sur le retour, on en profitera pour trouver les prévisions météo du jour et du lendemain à Miami.

Le programme de la journée est relativement soft : j’ai prévu de faire une machine histoire de ne pas avoir à m’en préoccuper une fois à Disney World.

La dernière fois, je n’avais pas eu l’occasion d’expérimenter la lessive sur le bateau, notre croisière étant plus courte. J’ai été agréablement surpris, car il s’avère que le système est bien rodé.

On achète grâce à la Key to the World des crédits lavage et séchage pour toute la durée de la croisière. Ces crédits sont portées sur le compte de la chambre, et on peut choisir de les rendre disponible aux autres Key to the World, ou seulement à celle qui fait ledit achat. On choisit une machine disponible, on passe la Key to the World, on la charge, et elle se met en route (puisque j’avais emporté notre propre lessive, je n’ai pas eu à en racheter, mais il y a évidemment des distributeurs de lessive et d’assouplissant juste à côté de la borne d’achat de crédits).

Et ensuite, on peut vaquer à nos occupations. Les machines sont reliées à l’application de la DCL, ce qui fait que c’est monitoré dessus. Quand le programme sera terminé, on recevra directement une notification sur notre téléphone. Même pas besoin de s’embêter à faire plusieurs aller-retour pour vérifier où en est la machine.

Pendant ce temps là, je m’occupe d’Hanaé dans la cabine.

La machine lancée, nous nous mettons en route pour l’Animator’s Palate. 

En effet, nous avons un meeting prévu ce matin, avec les sœurs d’Arendelle. On se positionne devant les ascenseurs et là on attend, encore, encore, et encore. On laisse passer 3, 4 ascenseurs pleins. Forcément, nous sommes piles sur l’heure de pointe du petit-déjeuner, et tout le monde monte au Cabanas. Lassés, on finit par descendre à pieds.

On est accueilli par une CM qui vérifie qu’on est bien inscrits, et nous nous engageons dans la queue. A vue d’œil, il y en avait pour une bonne trentaine de minute d’attente quand même, et j’avais raison parce qu’avant qu’on ait fait la moitié de la file, je reçois une notification me disant que la machine est terminée.

Je m’éclipse de la file pour aller vider la machine, sauf que lorsque je me retrouve devant le sèche-linge après le transfert, je me rends compte que je n’ai plus ma KTTW. Légère panique, mais heureusement, j’ai celle de Mickaël avec moi. Je recharge des crédits séchage sur la sienne et je lance le cycle, en me disant que j’ai surement fait tomber la Key entre la laverie et l’Animator’s. Je refais le trajet à pieds, mais malheureusement, pas de trace de ma carte. Bon c’est pas dramatique non plus ; je vais retrouver mon homme et ma fille dans la file, où ils ont bien avancé pendant mon absence.

Il n’y a plus que 3 personnes devant nous, dont une mère avec ses 2 enfants pas très coopératifs. Je l’ai entendu brandir la menace « pas de Bibidi Bobidi Boutique » à sa fille si elle n’arrêtait pas d’embêter son frère, sauf que forcément, vu la galère pour avoir un créneau je savais que ce n’était pas sérieux (mais bon, elle avait toute ma compassion quand même).

Et puis son frère en avait absolument rien à faire de cette boutique, donc il n’hésitait pas à aller provoquer sa soeur pour que ça soit elle qui prenne à sa place.

De toute manière, je ne sais pas si ça valait vraiment le coup leur attente, parce que vu la tête des enfants sur la photo, je suis pas sûr qu’ils l’ait gardée.

La rencontre avec Anna et Elsa s’est très bien passé. Hanaé s’est avérée très intéressée par Elsa, même si c’était bel et bien la première fois qu’elle la voyait d’aussi près. Elle lui a fait pleins de sourires, on a senti qu’elle commençait vraiment à être à l’aise avec les personnages.

La rencontre finie, direction Guest Services. A l’origine, j’avais prévu d’y aller pour modifier les tips de notre crew, mais j’en profiterai également pour faire refaire ma Key to the World. 

Nous avions reçu la feuille avec les tips à payer la veille, mais nous avions l’intention de donner un petit peu plus que ce qui était prévu. Nous sommes donc passés par Guest Services afin qu’ils fassent la modification, et qu’ils nous imprime une nouvelle feuille. On peut mettre ces tips dans une boîte, mais nous préférons leur donner en main propre. C’est une belle occasion pour les remercier de leur service.

Puis, nous retournons en cabine pour qu’Hanaé puisse faire sa sieste du matin. Je la couche sans trop de soucis, et je décide d’en profiter pour faire les valises. Mickaël lui ira à la présentation du DVC qui a lieu pile sur ce créneau là.

Pour la petite histoire, nous avions eu quelques jours avant un prospectus nous informant qu’ils donnaient une conférence sur le Disney Vacation Club, mais nous n’y avions pas été. Et la veille, j’ai appris qu’il y avait une nouvelle édition ce jour là.

J’y suis allé pour plusieurs raisons. Ça faisait longtemps que j’entendais parler du DVC, et je me suis dis que c’était la meilleure source pour savoir de quoi il s’agissait. C’est un jour en mer, donc quitte à être bloqué sur le bateau, autant aller voir des trucs. Et puis surtout, on peut gagner $200 de crédit pour la chambre, et c’est pas négligeable 😁

Je suis accueilli par des CMs très sympathiques (le contraire aurait été étonnant), et on me donnera un livret pour prendre des notes, un stylo DCL, ainsi qu’une bouteille d’Evian (et je peux vous dire que vu son prix sur le bateau, c’est vraiment être accueilli comme un prince).

Je vais faire très court pour l’explication parce que je pense que des gens sont mieux placés que moi pour en parler. 

Mais voici ce que j’en ai compris. En adhérent au service, on paie pour obtenir une vraie partie de Disney, une chambre d’un resort par exemple. Le service fonctionne avec des points. Vous pouvez utiliser ces points pour réserver des resorts à WDW, des DCL, ou encore des excursions Adventures by Disney. Ce service à un coût divisé en 3 parties : un coup fixe à l’entrée, un coût par point, et un coût à l’année.

On peut utiliser ses points chaque année, ou bien les cumuler jusqu’à 3 ans afin de réserver quelque chose qui coûte plus de points. Certaines personnes vendent même ces points à d’autres personnes quand elles ne les utilisent pas, ça leur permet de rentabiliser leur adhésion.

Il y a énormément de choses à apprendre sur ce service, et très certainement des trucs que je ne sais pas, car ça a l’air assez compliqué par moment. Disons que si vous avez les moyens de partir en vacances tous les ans, et que vous aimez les packages tout compris, et ne faire que du Disney, alors cela peut devenir rentable au bout d’un certain nombre d’années. C’est quelque chose qui se calcule sur le très long terme, ils parlent même d’adhésion “legacy” que tu peux léguer à tes enfants plus tard.

Leur discours est très bien ficelé pendant la présentation (qui dure 1h), et ils ne manquent pas de moyens pour te convaincre que c’est la chose à faire. Le coût des chambres à WDW qui augmente ($20 la chambre au Polynesian en 1950 contre presque $500 aujourd’hui), le coût de l’adhésion va bientôt augmenter avec des conditions différentes, et des offres très alléchantes.

Plus vous prenez de points, et plus la réduction est importante, et en plus, ils vous offre du crédit sur votre chambre. Si vous voulez prendre une adhésion, je pense que c’est mieux d’attendre d’être sur un bateau du coup.

Ces offres n’étaient que pour le temps de la croisière, et comme c’était le dernier jour, ils avaient un nombre limité de rendez-vous disponible. Je ne pensais pas que ça arriverait, mais les gens se sont rués sur les horaires disponibles pour rencontrer un cast DVC, je les voyait se frotter les mains à côté pendant ce temps là, il ne restait plus un seul horaire disponible.

Vient le moment du tirage au sort: je n’ai pas gagné les $200 😀

Ça m’étonne pas vraiment, mais au moins j’aurai appris des choses pendant ce temps là. Et en plus, je ne repars pas les mains vides… ils m’ont donné un pin’s à la sortie ! Si c’est pas la classe ça !

Quand elle se réveille, on fait manger Hanaé en profitant du balcon de notre cabine, avant de retourner à l’atrium. En effet, quand nous avons été à Guest Services, en fin de matinée, la CM au guichet nous a parlé d’une Dance Party qui aurait lieu là, avec plusieurs personnage. Puisque nous devions mettre Hanaé à la nursery en début d’après-midi, je me suis dit pourquoi pas. Et en fait, je ne m’attendais pas du tout à ce qu’il y ait autant de monde.

La Dance Party est chouette, les enfants peuvent facilement voir et approcher les personnages qui en plus tournent, mais ce n’est clairement pas adapté aux tout-petits de l’âge d’Hanaé.

J’ai tellement peur qu’on nous bouscule, que je préfère monter d’un niveau et la poser au sol contre la balustrade. Elle s’éclate quand même, en dansant et tapant des mains.

Elle dure une bonne demie-heure, avec un mélange de diverses chansons classiques et connues. Pensée particulière pour le DJ, bloqué dans un coin, qu’on oublie presque tout du long.

Laisser un commentaire