[Floride] Jour 8 : Hello again Disney World – Partie 1

De retour sur terre

Ca y est, c’est le dernier réveil sur le Disney Magic. Nous sommes de retour dans la baie de Miami. Mickaël est le premier à se réveiller, mais j’émerge pas très longtemps après. 

En allant aux toilettes, je me rend compte qu’un papier était glissé sous la porte. C’était la balance des paiements pour notre chambre, une manière sympathique de nous dire au revoir… Bon, au moins, la balance était à 0, donc rien à payer, et pas besoin de passer à Guest Services.

Je vais sur le balcon, pour profiter une dernière fois de cette quiétude qui va tant me manquer. Le soleil se lève à peine à l’extérieur, et le Magic a réduit son allure. On profite un peu à deux, en attendant qu’Hanaé se réveille à son tour, ce qui ne tarde pas également.

Puisque nous avions le second créneau pour le dîner, nous faisons également parti du second groupe pour le petit-déjeuner du jour du débarquement qui est à 8h. Cela nous laisse le temps de ranger tranquillement nos affaires et de faire les dernières vérifications pour s’assurer de n’avoir rien oublié. Mickaël en profite pour m’offrir un joli cadeau : des oreilles de Minnie sur lesquelles j’avais flashé pendant la croisière. Ce sont les toutes premières que j’ai et je suis très contente parce que ça me fait un souvenir de la DCL que je pourrai porter régulièrement, même à Paris.

En attendant le dernier show la veille, j’ai prétexté aller aux toilettes pour en profiter d’aller retourner voir Oksana pour faire ce dernier petit achat. Y’a pas de raison que je sois le seul à avoir un souvenir, et c’est vrai qu’elles sont belles ces oreilles 😉

En quittant la cabine, nous tombons sur Craig. Nous lui faisons nos adieux avec émotions, avant de nous diriger vers le Lumiere’s. C’est un peu Badgad au restaurant. Il y a des sacs et valises partout. Nous avons ressortis la poussette, et je dois donc passer par une autre porte où c’est un véritable parking à poussette. Je croise Sebastian qui m’aide à la ranger comme il faut, et je rejoins ensuite Mickaël à table.

On a droit au menu « See Ya Real Soon », et nous refaisons exactement la même photo que 4 ans plus tôt sur le Dream.

Le petit déjeuner en lui-même est aussi classique que les autres matins : des fruits, du pain, du bacon, des œufs et des pancakes.

On fait nos adieux à Jesus et Dejan, avec énormément d’émotions encore. J’ai vraiment aimé avoir plus le temps de connaître notre équipe cette fois-ci, contrairement à la dernière fois où à cause de mon accident et du dîner au Palo, nous ne les avons finalement côtoyé que peu de temps.

Et pourtant, même si on ne les avaient pas autant côtoyés pour la première, on avait quand même eu le temps de créer des liens. Alors sur une croisière comme celle-ci, forcément, c’est encore plus fort.

En tout cas, je ruminais un peu la veille parce que je me disais que j’avais pas eu ma photo avec eux. Donc j’ai sauté sur l’occasion pour la faire ce matin même 😊

Globalement, je suis très satisfaite de cette croisière. Comme je le pensais, c’est la durée qui me convient, 5 nuits c’est dans notre cas ce qu’il faut. Je pense que l’idéal pour nous serait une 6 nuits, et j’espère qu’on aura la chance de pouvoir en tester une la prochaine fois.

Pour ma part, je vais ajouter une nuance : je serai prêt à faire plus de jours, mais uniquement avec des escales. Un jour en mer, voir deux, c’est bien, mais tu peux vite t’ennuyer. Alors qu’avec les escales, même si tu ne prend pas d’excursion ou autre, tu peux te balader et voir des choses que tu n’as pas l’occasion de voir. 

Je pense qu’Elia serait d’accord avec moi sur ce point. Ça aurait beau être une 6 nuits, si on passe 3 voir 4 jours en pleine mer, ça ne nous intéresserait pas.

A 9h, nous avons fini de manger, et il est temps de descendre du bateau. Commence alors une longue file interminable pour sortir. Cela confirme l’impression que j’avais eu pendant toute la croisière : il y a énormément de monde sur le bateau. Je ne me souviens pas qu’on avait mis autant de temps pour débarquer à Port Canaveral, mais là, nous avons mis 1h rien que pour atteindre le pont extérieur du bateau.

A un moment, nous étions bloqués au niveau de Shutters sans pouvoir bouger. La file n’avançait pas, et nous n’avions pas plus d’information puisque nous ne pouvions pas voir la porte de sortie de là où on était. Elle était vraiment pas géniale cette sortie.

Sinon, on a pas pris beaucoup de photos de ce moment car déjà, on était bien chargés, et puis on était dans la zone de sécurité US.

On récupère rapidement et sans aucun soucis nos bagages ensuite. Le temps de clipser le siège auto à la poussette, d’y installer Hanaé, et nous reprenons la direction pour la Protection Border où nous passons sans aucune encombre. Nous retrouvons la terre ferme et la chaleur de la Floride.

Bye bye le bateau !

Hanaé est très calme dans son cosy, et pendant que nous attendons la navette d’Alamo pour aller récupérer notre voiture de location, elle s’endort même. On n’attendra pas très longtemps qu’une navette arrive. Pour y monter, nous devons montrer la réservation ainsi qu’une pièce d’identité, et c’est parti pour un trajet en direction de l’aéroport.

Apparemment on est revenus dans les années 90… On est revenu dans le temps avec cette croisière ?

Laisser un commentaire