[Floride] Jour 8 : Hello again Disney World – Partie 3

Back to the Happiest Place on Earth

On arrive sur Disney World pour 16h.

Notez que si la photo est dégueulasse, c’est grâce à nos nouveaux meilleurs amis : les lovebugs.

Là je suis un peu en stress, car nous avons mis plus de temps que je ne le pensais à faire le trajet entre Miami et Orlando. Nous avions nos premier FastPass pour Meet Mickey à 17h, et je voulais ABSOLUMENT qu’on le fasse, parce qu’on aurait plus l’occasion le reste du séjour de le faire. Et comme Hanaé est une grande fan de Mickey, ça me mettait dans tout un état à la simple idée de rater notre FP.

Pour gagner du temps, nous décidons de nous séparer. Je récupère notre chambre et je l’ouvre à distance grâce à My Disney Experience, et pendant que je prends nos marques dans la chambre, Mickaël va à la réception chercher nos Magic Bands.

Si vous faites le checkin à distance, vous pouvez rentrer dans votre chambre directement avec l’application, sans avoir à passer par la réception. Vous serez tout de même obligés d’y aller si vous souhaitez récupérer vos Magic Bands, mais ça peut dépanner dans ce genre de situation.

Dans mes préférences au check-in online, j’avais précisé vouloir une chambre au rez-de chaussée, et localisée dans la section Cabanas. J’avais en plus fait envoyer un fax par Touring Plan où je précisais que je voulais une chambre dans le bâtiment 8A de préférence, et idéalement la 8121. Un autre point essentiel pour moi était d’avoir une baignoire et non une douche, donc j’ai vraiment insisté sur ce point-là.

Nous avons bien obtenu une chambre localisée dans la section Cabanas, dans le bâtiment 8A, mais au 1er étage. C’est moins pratique avec une poussette parce qu’on est obligés de prendre l’ascenseur… qui se trouvait complètement à l’extrême opposé par rapport à notre chambre, alors que nous avions un escalier pour descendre juste à proximité de notre chambre, la 8257. Ainsi à chaque fois, nous avions au moins 5 min de marche entre la chambre et l’ascenseur, puisque le parking des cabanas était de l’autre côté également.

Outre ce point, j’étais satisfaite car nous avions bien une baignoire. La chambre en elle-même était très belle, suffisamment spacieuse pour qu’Hanaé puisse bouger librement. En plus, il est possible de rabattre les portes entre le coin salle de bain et la chambre, ce qui est parfait pour nous avec notre petite qui a besoin de son espace pour pouvoir dormir.

Évidemment, dans la chambre, le lit bébé que j’avais demandé n’était pas installé, et ça m’a un peu agacé je l’avoue. Il a fallu que j’appelle pour en demander un, et je suis tombée sur une CM assez froide. Ca a complètement dénoté par rapport à la DCL que nous venions juste de quitter. Heureusement, le lit sera livré relativement vite, avant même que nous n’ayons eu le temps de repartir pour l’arrêt de bus, direction Magic Kingdom une fois que Mickaël nous avait rejoint.

Moi pendant ce temps là, j’essaie d’avoir quelqu’un à la réception. Un ou deux groupes me passent sous le nez parce que je pensais qu’on devait attendre qu’un CM avec son iPad nous guide, mais en fait non, il suffisait d’y aller directement. Sauf que forcément, toutes les places me sont passées sous le nez…

On arrive à me trouver quelqu’un après tout ça, et je me retrouve avec un CM qui m’a l’air assez âgé, et j’ai l’impression que l’informatique c’était pas forcément son fort. Pendant ce temps là, je pense à Elia agacée qui doit surement se demander ce qu’il se passe.

Cependant, j’ai eu droit à une petite surprise. Quand le CM m’a demandé d’où je venais, j’ai forcément répondu la France. Et là, il a commencé à me parler en français ! Du français un peu lent (comme le personnage), mais vraiment pas mal. Il m’expliquera alors qu’avant, il était pilote d’avion, et qu’il s’était occupé de très nombreuses fois du trajet entre New-York et Paris. Il avait donc eu le temps d’apprendre la langue lorsqu’il était en escale en France.

Il était très gentil, mais même quand il me demandait si je connaissais le principe et que je répondais oui, il tenait à me faire l’explication quand même, même pour le trajet jusqu’à la chambre alors que j’avais déposé Elia et Hanaé juste avant. Et j’imagine le baromètre de patience d’Elia qui commence à approcher de la zone dangereuse 🤣

Avant de partir, il en profitera pour me donner toute une collection de badge pour la famille, et en me retournant, je me rendrais compte que j’étais définitivement arrivé au bon moment.

L’arrêt de bus des Cabanas n’est pas très éloigné de la zone de parking. C’est parfait pour nous. On y est rapidement, et à ce moment-là, je suis confiante finalement.

Il est 17h00, on a une heure d’ici l’expiration du FastPass pour arriver à Magic Kingdom. C’est sans compter notre poisse habituelle. Quand on arrive à l’arrêt de bus, celui pour MK vient juste de partir, l’écran d’affichage des temps d’attente ne fonctionne pas, donc on doit juste prendre notre mal en patience sans visibilité sur le temps qu’on va attendre. On voit un premier bus passer, puis un second, et un troisième, aussi vite que les minutes défilent. Je commence même à regretter de ne pas avoir opté pour prendre directement la voiture, juste pour ne pas avoir à prendre la navette entre TTC et MK.

Finalement, vers 17h30, le bus arrive enfin. On monte, il faut plier la poussette dans laquelle Hanaé s’est à nouveau rendormie. Je suis toujours en plein stress pour le FP, même si je me dis qu’en courant un peu ça devrait le faire.

On met environ 20 min pour arriver jusqu’aux portes du parc. Je commence à souffler, quand je me souviens qu’il y a le contrôle de sécurité à passer également. Crotte. Même si ça avance relativement vite, cela nous fait perdre encore du temps. On hâte le pas, je prends Hanaé dans mes bras, pendant que Mickaël va garer la poussette, et je me dépêche d’aller à l’entrée FP. Il est 18h05 à ce moment là et je sais que nos FP ont expirés, mais je me dis que pour 5 min, ils seront indulgents avec nous.

J’explique à la CM qui est là que nous sommes en retard mais que c’est un concours de circonstances. Elle me demande de passer quand même mon Magic Band pour voir, et celui-ci passe au vert. Elle m’explique alors qu’en réalité, ils autorisent un dépassement de 15 minutes de l’horaire de fin de validité du FastPass. Ainsi, même en arrivant un peu en retard, on peut accéder à l’attraction. C’est bon à savoir pour les prochaines fois, parce qu’il faut avouer qu’avec un bébé, on ne peut pas forcément toujours prévoir.

’explique à la CM qui est là que nous sommes en retard mais que c’est un concours de circonstances. Elle me demande de passer quand même mon Magic Band pour voir, et celui-ci passe au vert. Elle m’explique alors qu’en réalité, ils autorisent un dépassement de 15 minutes de l’horaire de fin de validité du FastPass. Ainsi, même en arrivant un peu en retard, on peut accéder à l’attraction. C’est bon à savoir pour les prochaines fois, parce qu’il faut avouer qu’avec un bébé, on ne peut pas forcément toujours prévoir.

Pendant ce temps là, je suis en train de garer la poussette avec un antivol. Autant vous dire que ça sera quasiment la seule fois où on le fera, pour plusieurs raisons.

Déjà, c’est beaucoup plus safe ici qu’en France. Tu peux laisser ta poussette comme ça avec des trucs dedans, ça pose pas de problème, personne ne va venir fouiller. Et en plus, il y a des CMs dédiés au rangement de poussettes là bas. Et c’est bien indiqué que si ta poussette bloque le passage, et qu’ils ne peuvent pas la déplacer, ils n’hésiterons pas à couper l’antivol.

J’attends que Mickaël revienne, et nous nous engageons dans la file. Hanaé qui est bien réveillée maintenant, fait fondre le cœur de tous ceux qu’on rencontre. La file avance rapidement, et elle est émerveillée et intéressée par tout ce qu’il se passe autour.

Quand on arrive devant Mickey et Minnie, elle est impatiente d’y aller, mais dès qu’on lui donne le feu vert, elle est intimidée et ne veut plus avancée seule. Mickaël la prend dans ses bras, et tout de suite ça va mieux. Elle est à hauteur, et elle s’amuse avec Mickey, en lui offrant de très beaux sourires. Ca y est, je peux enfin souffler.

J’étais d’autant plus content que Mickey et Minnie étaient en tenues de célébration d’anniversaire (pour celui de Mickey), tenues que j’aimais beaucoup et que je voulais voir en vrai. D’ailleurs, Mickey notera qu’Hanaé avait un badge “Happy Birthday”, et ça le rendra tout fou.

Juste après les avoir quittés, on arrivera dans la boutique qui permet d’acheter les accessoires basés sur les personnages qu’on peut rencontrer ici.

On ressort de Meet Mickey Mouse, et là, je réalise qu’on est à Magic Kingdom. Ca sent bon le pop corn, et on entend le spiel dont on est si familiers finalement. Après avoir récupéré la poussette, on fait un détour à City Hall pour que Mickaël récupère des cartes de Sorcerers of the Magic Kingdom. 

Et plus exactement, on trouve ces cartes à la Firehouse à côté de City Hall. J’aime beaucoup le principe de ce jeu, mais comme je le pensais, y jouer en ayant un bébé, c’est assez compliqué. Je n’aurai même pas eu l’occasion de jouer une seule fois. Mais c’est pas grave, c’était pas le but de ce voyage.

Suite à ça, nous nous arrêtons pour acheter un ballon à Hanaé. J’ai toujours rêvé d’acheter un des ballons de Magic Kingdom que je trouve si beau. Nous avons un petit dilemme au niveau de la couleur. Il y a tellement de choix, mais nous décidons de partir sur un ballon rouge, en accord avec la tenue du jour d’Hanaé. Le ballon nous coûte un peu plus de $10, mais vu le sourire indescriptible qu’Hermione nous a offert quand on le lui a tendu, c’était pas cher payé.

Nous nous avançons ensuite enfin sur Main Street USA. Je suis émue de revenir ici, avec mon bébé et mon mari. J’ai l’impression de n’être jamais partie en vrai. J’ai un sourire qui ne part pas. On s’attarde pour faire une photo PhotoPass, surtout qu’Hanaé est surexcitée d’avoir son ballon.

Et j’aurai été dégouté de ne pas avoir la photo mythique du premier passage d’Hanaé à Magic Kingdom de Floride.

Laisser un commentaire