[Floride] Jour 10 : De retour à Animal Kingdom – Partie 2

Déjeuner au Sanaa

On arrive à l’Animal Kingdom Lodge pour 12h30, un bon quart d’heure avant notre réservation.

Déjà de prime abord, nous avons un peu de mal à nous guider et savoir où nous pouvons aller nous garer.

Je ne m’attendais pas à me retrouver dans un parking “souterrain” ici, et c’est vrai que c’était un peu perturbant. On a vraiment pris la première place qu’on a trouvé, car le parking était vraiment rempli. Mais pour autant, on avait aucune idée de si on se trouvait à peu près au bon endroit.

Finalement, quand nous trouvons une place, nous sommes amenés à traverser des couloirs de l’hôtel avant de rejoindre le Lobby. Cela nous permet donc de découvrir un peu plus la thématisation, et même d’entrevoir l’intérieur d’une chambre en cours de ménage. Si je suis toujours réfractaire à cet aspect bois, je dois reconnaître que le calme environnant qui m’est si cher et que je ne retrouve pas au Coronado me séduit.

Le lobby est sympathique mais moins impressionnant que ce à quoi je m’attendais, mais je pense que c’est parce que nous sommes dans la partie DVC et non dans le lobby principal. Pour rejoindre le restaurant, il faut descendre d’un niveau, et là aussi on galère à trouver un ascenseur puisqu’on a la poussette.

Tant bien que mal, nous arrivons à l’entrée du restaurant et faisons notre enregistrement. La devanture est très jolie, avec une façade travaillée (contenant des Hidden Mickey) avec du tissage et du drapage africain.

Le CM qui nous reçoit met un peu de temps à nous retrouver, ce qui me stresse un peu sur le moment, mais après avoir appelé une collègue, il arrive à remettre la main sur notre réservation. 

Nous devons patienter un peu le temps que notre table soit prête, ce qui me permet d’observer plus en détails les alentours, ainsi que les tenues des CM que je trouve très jolies. La zone d’attente a de grandes fenêtres donnant vue sur la Sunset Savana, la zone intérieur du resort où se trouve les animaux. On vient assez vite nous chercher.

Le restaurant est grand et la décoration est minutieusement soignée, mention spéciale aux lampes au plafond. Je suis bluffée, l’espace d’un instant j’ai l’impression d’être revenue en enfance quand nous allions le dimanche midi manger au restaurant avec mes parents.

Nous avons la chance d’être proche des fenêtres.  Je suis vraiment contente car je ne m’y attendais pas du tout. On va être au premier plan pour observer les animaux pendant qu’on mange. La maitresse d’hotel nous explique qu’on devrait même avoir la chance de voir un de leur oiseau phare qui aime bien venir parader devant les fenêtres pour montrer aux guests toute sa beauté. Étant phobique des oiseaux, ce n’est pas vraiment une perspective qui m’enchante, mais je me dis que ça sera sympa pour la petite.

Le Sanaa propose une cuisine africaine et indienne à la dégustation et notre serveur nous explique qu’avec notre Dining Plan, nous pouvons choisir jusqu’à 2 pièces dans les plats proposés. Vu que tout le monde le recommandait (y compris notre serveur), nous décidons de nous laisser tenter en plus par le service de Naan en entrée.

Je ne consomme jamais de Naan d’ordinaire sauf chez les parents de ma meilleure amie qui est indienne. Et j’avoue que je suis curieuse de les tester ici. En boisson, je décide de prendre un Mango Lassi Smoothie, en plat je prends un “Potjie Inspired” avec du boeuf braisée et du Aloo Masala (un plat végétarien), et en dessert je choisis un riz au lait de coco. 

Pour ma part, j’ai pris un “African Starr Mojito”, avec un “Potjie Inspired”, et un “Serradura” en dessert.

Alors que dire… Déjà, c’était une très bonne idée de prendre le service de pain en supplément. Les plats qui nous ont été servi étaient épicés (juste comme il faut pour moi mais assez pour perturber des palais non habitué). En plus, cela a permis à Hermione de s’occuper pendant une bonne partie du repas. Elle en a re-demandé sans cesse. 

Il y a 5 type de Naans: un classique, un épicé, un à l’ail et au gingembre, un à l’oignon, et un typiquement indien dont je ne me souviens pas du nom. Ils sont accompagnés de 9 sauces autant salées que sucrées, épicées ou non. Bref, il y a du choix et un sacré nombre de combinaison possible à faire. Tellement qu’on n’aura même pas eu le temps de tester la moitié des pains que nos plats nous serons déjà servie.

J’avais souvent l’habitude de voir des gens qui conseillait ce service de Naan, donc je voulais vraiment l’essayer. Et c’est vrai que c’est une tuerie. Ils étaient tous super bons, et on avait envie de faire pleins de mix différents pour tout tester.

Les portions servies sont (très) généreuses, et quand je vois les plats devant moi, je me demande si je n’ai pas eu les yeux plus gros que le ventre, surtout que mon smoothie m’a bien rempli l’estomac déjà. 

Au niveau du goût, je n’ai pas grand chose à dire, c’était bon, pour moi, épicé juste comme il le fallait. Cela me rappelait dans un sens un plat qu’on fait chez nous à base de pâte d’arachide. La texture s’en rapprochait aussi, mais je ne peux pas dire avec certitude que ça en était.

Pour le “Potjie”, j’ai fais presque les mêmes choix d’accompagnement, mais suite à une incompréhension avec le serveur (de ma part), je me retrouve avec 4 plats devant moi au lieu de 3 comme Elia… 

Alors j’ai absolument rien a dire sur le repas, c’était très bon. Mais pour le coup, avec le service de Naan qu’on s’est fait à 2 avant, il reste plus beaucoup de place pour la suite.

Le dessert était bon lui aussi, quoiqu’un peu sucré quand même, et étonnamment moins lourd que je l’aurais cru.

Moi, j’en pouvais plus pour le dessert. Mais quand je l’ai vu, ça avait l’air tellement bon que j’ai pas pu m’en empêcher. J’ai quand même demandé à notre serveur si c’était un dessert plutôt lourd ou léger, et malheureusement, il était lourd. Bon bah pas grave, allez, on y va, j’ai envie de goûter quand même 🤣

Mais je ne le regrette pas du tout, comme le reste du repas, ce dessert était très bon.

Au niveau des animaux, comme annoncé, nous avons vu un oiseau venir régulièrement se balader devant notre fenêtre, mais sinon, pas beaucoup d’entre eux se sont aventurés très près du restaurant. Nous avons quand même pu voir des girafes se promener tout au long du repas.

Le service a été globalement rapide puisqu’en tout, nous avons fait environ une heure sur place, sans nous presser. On s’en sort avec une facture d’environ 40€ tips inclus, ce qui est clairement raisonnable pour le repas que nous avons eu. On repart aussi avec un petit cadeau pour Hanaé pour son anniversaire: un Buzz l’éclair lumineux (le clip qu’ils mettent sur les cocktails souvenir des enfants).

Avant de quitter l’Animal Kingdom Lodge, nous avons fait une halte aux toilettes, et pendant qu’on se relayait, j’ai pu constater qu’il y avait inscrit un peu partout des proverbes africains sur les murs ou sur des petits écriteaux. Il y avait aussi des petites zones d’observations où on pouvait trouver des explications sur les animaux à chercher (là en l’occurrence c’était pour une tortue).

Finalement, je ne suis pas complètement fermée à séjourner dans ce resort si l’occasion se présentait. Ca ne serait clairement pas mon premier choix, mais je pense que si notre fille s’avère être passionnée par les animaux (c’est mal partie pour l’instant…), ça pourrait être un des choix que je ferais. Je ne suis pas autant subjuguée que pour le Polynesian ou le Grand Floridian, mais je dis volontiers un “pourquoi pas”.

Plutôt du même avis qu’Elia, ça a l’air plutôt calme et reposant par ici, tout ce qu’on aime. Mais on a seulement vu la partie DVC du resort, donc on ne sait pas vraiment ce que donne la partie grand public.

Par ici la suite

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.