[Floride] Jour 10 : De retour à Animal Kingdom – Partie 3

Animal Kingdom et la découverte de Pandora

Après ce repas copieux et plaisant, nous nous mettons en route pour rejoindre l’Animal Kingdom où nous avons prévu de passer le reste de la journée. Hanaé s’est endormie dans la voiture le temps du trajet.

Vu l’heure à laquelle on arrive au parc, on est garé très loin de l’entrée. On est obligé de prendre le tram pour s’en rapprocher. Ca m’embête parce qu’il va falloir plier la poussette et donc prendre le risque de réveiller la petite. Ca ne manque pas, elle se réveille dès que je la prends dans mes bras, et je me dis que ça va être une après-midi compliquée vu qu’elle n’a dormi qu’une petite demi-heure à peine.

Il fait très chaud et lourd, et ça se sent notamment à la chevelure de ma petite frisée qui frisotte au max (vu ce que donnent ses cheveux aujourd’hui, je suis bien contente qu’à l’époque ils aient été beaucoup plus court).

Y’a tellement peu de place qu’on se pose là où on peut dans le tram, d’où le fait que je sois sur la rangée d’avant sur la photo, en train de gérer la poussette.

On arrive aux portes du parc à 15h, et vu qu’il n’y a personne au point photo, nous décidons de nous y arrêter. Les photos qui en ressortent font parties de mes préférées du séjour car étonnamment, je trouve les expressions d’Hermione dessus très jolie.

Le passage de la sécurité se fait sans encombre et assez rapidement. Nous voici au sein d’Animal Kingdom et ses grands arbres. Au moins il y a plein d’ombre, et ce n’est pas de refus vu les températures.

La première direction que nous prenons est celle de Pandora. C’est sans surprise que nous avons hâte de découvrir à notre tour la fameuse zone Avatar qui a été tant et tant plébiscité. 

Et bien, que dire à part que j’ai été un poil déçue. Il faut dire que je m’attendais à quelque chose de plus grand. Sans nier que le travail de la zone est incroyable, la végétation est superbe, on y a quand même vite fait le tour. Je m’attendais réellement à ce qu’elle soit plus grande que ça. Finalement, je la trouve étroite et le centre trop concentré. Mais je lui laisse encore une chance: en effet, j’attends de voir ce que la zone donne en nocturne pour finaliser mon jugement.

Notre choix d’aller d’abord au land d’Avatar n’est pas anodin puisque nous avons des FastPass pour Flight of Passage qui viennent juste de débuter. Heureusement, parce que le temps d’attente pour la file stand by est à 140 minutes.

C’est Mickaël qui aura l’honneur de tester l’attraction en premier, mais avant, nous demandons à avoir un baby switch sur mon Magic Band. L’avantage de l’avoir est qu’il nous donne l’opportunité de refaire l’attraction une fois ensuite n’importe quand jusqu’à la fermeture du parc.

En attendant que Mickaël revienne, je vais m’installer dans un coin avec Hanaé. On va attendre toutes les 2 pendant une demie-heure en s’occupant comme on peut.

Pendant ce temps là, je passe donc dans la file FastPass, et j’arpente le long chemin qui se montre devant moi. Je ne croise absolument personne, même pas un CM. Par contre, j’ai une belle vue sur l’autre file, bien pleine. Puisqu’il n’y a personne, j’en profite pour prendre des photos des lieux.

Il faut savoir que je ne me suis jamais spoilé sur cette attraction. Donc j’avoue qu’à ce moment, quand je passe de la nature à un environnement tout bétonné, je me demande vraiment si je suis au bon endroit.

Petit moment kif : puisque je suis tout seul, on me fait passer du fond de la file à la première place directement 😀

Alors que dire de cette attraction ? J’en suis ressorti comme un dingue.

Rien que le pre-show est super immersif, avec pleins d’écrans et d’explications. On sait que ça permet de faire des queues pour patienter un petit peu plus, mais ça apporte un petit plus dans l’histoire de l’attraction.

On arrive alors enfin à notre siège, on enfile nos lunettes 3D, la barrière de sécurité s’enclenche dans le dos, et on est transporté dans le monde de Pandora. L’immersion est ouf, les sensations géniales, on aurait l’impression d’y être vraiment. Pour ceux qui ont déjà fait Soarin, on est globalement sur la même idée, mais avec de la 3D en plus.

De toute manière, il y a des choses qui ne trompent pas. Quand tu te relève de ton siège, et que tu vois tout le monde se regarder avec des grands yeux en faisant “Waaaah”, c’est que c’est vraiment impressionnant.

Pendant tout le long chemin du retour jusqu’a Elia, j’aurai l’impression d’être complètement ailleurs tellement j’ai été absorbé.

Lorsque Mickaël revient, on prend un baby switch cette fois sur son Magic Band, et j’utilise mon FastPass à mon tour pour aller faire Flight of Passage. La file FastPass est longue, et surtout, vide. C’est un véritable boulevard par rapport à la file stand-by que je croise de temps en temps.

Je mettrai facilement 10 minutes avant d’arriver dans la dernière file qui se mélange avec la stand-by. Et là, coup de chance pour moi, vue que je suis seule, je n’attendrai même pas finalement puisque la CM recherchera une personne pour compléter une cabine et que tous ceux devant moi étaient en groupe.

Elia me demandera par message pourquoi il y a un tube “Potato Water”. True Story 😀

Puisque je n’ai jamais rien regardé sur Flight of Passage, je ne sais pas trop à quoi m’attendre, et j’appréhende un peu, surtout à cause de la 3D. Il faut dire que depuis la mauvaise expérience dans Forbidden Journey, je suis très méfiante des attractions en 3D. C’est d’ailleurs pour ça que je laisse Mickaël tester en premier les attractions maintenant que nous ne pouvons plus les faire ensemble. Il peut ainsi me faire un retour réel. 

Après avoir vu les pré-show, je me retrouve tout à l’extrémité gauche, et je crains de ne pas bien vivre l’attraction. mais tout se passe bien. J’apprécie beaucoup l’attraction, les mouvements sont doux et fluides, l’immersion est incroyable, et je suis bien d’accord quand on dit qu’on prend une jolie claque en la faisant.

Moi pendant ce temps là, j’explore le land avec Hanaé en prenant quelques photos. On croisera un acteur dans un exosquelette comme on peut en trouver dans le film.

Sinon, j’ai globalement le même avis qu’Elia. Je trouve que ce land est plutôt beau, mais j’imaginais ça beaucoup plus grand.

Mais on retournera très vite dans la boutique pour y attendre Elia, car il fait vraiment chaud aujourd’hui, et le soleil tape bien. La boutique se fait assez rapidement, mais au moins il y fait frais.

Je retrouve mon homme et ma fille à la sortie dans la boutique. D’ailleurs, le chemin pour y arriver est lui aussi bien long. Les différents goodies qui y sont vendus ne m’attirent pas plus que cela, mais je ne suis pas non plus une grande fan d’Avatar. Certaines choses semblent quand même bien avancées, mais évidemment, elles sont chers.

Le timing est parfait puisqu’il est pratiquement l’heure de notre FastPass pour Festival of the Lion King quand on ressort de la boutique. Nous prenons la direction de l’Afrique, cette zone que j’aime autant que je la déteste tant l’immersion est incroyable mais la musique clichée et naze.

Il y a déjà pas mal de monde dans la file FP et même si ce n’est pas encore l’heure, je préfère que nous y entrions également, histoire d’avoir une bonne place. Je ne suis pas une grosse fan de ce spectacle à Disney World, la faute au musical qui fait que je n’aime pas trop le fait qu’il ne suive pas la trame. En 2015, je l’avais même trouvé sur-côté. Là, je suis curieuse de le redécouvrir avec ma fille.

Encore une fois, ayant vu le musical The Lion King à Londres, on a un avis un peu biaisé sur les spectacles du Roi Lion maintenant. Je l’avais trouvé plutôt sympa, mais assez court à l’époque.

Nous nous retrouvons bien positionnés, on n’a personne devant nous, ce qui fait qu’Hanaé peut bien voir la scène. Et il s’avère que dès le début du spectacle, elle adore immédiatement. Elle saute, danse et tape des mains frénétiquement. Elle est tellement à fond dans le truc que même le couple à côté de nous est mort de rire devant ses réactions.

C’est a tel point que j’ai parfois du mal à la retenir, et je m’excuserai à plusieurs reprises auprès des gens autour de moi 😅

Mais ça reste un de mes meilleurs souvenirs de ce séjour !

Mon avis n’a pas changé par rapport à 2015 (surtout après avoir vu le show à Disneyland Paris quelques mois après), mais j’avoue que l’excitation de ma mini pendant le spectacle fait que c’est un des meilleurs souvenirs que je garde de ce séjour.

Par ici la suite

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.